•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Boulevard du Pacifique

Boulevard du Pacifique

Avec Jacques Dufresne

En semaine de 15 h 30 à 18 h

Vie quotidienne en temps de pandémie

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms

Description

L'émission Boulevard du Pacifique donne la parole aux résidents des quatre coins de la Colombie-Britannique et du Yukon pour qu'ils témoignent de leur quotidien depuis le début de la pandémie de la COVID-19. Ils nous racontent comment cette crise sanitaire a changé leur vie professionnelle et leur vie familiale. Ils partagent leurs défis, mais aussi leurs joies et leurs astuces pour faire face à cette période unique.

Liste des sujets

  • Déconfinement : le point de vue d’un optométriste de North Vancouver

    « Il y avait des personnes dans mon équipe qui étaient vraiment heureuses à l'idée de reprendre le travail, mais d'autres étaient plus craintives », confie Pavan Avinashi, optométriste à North Vancouver. Ce spécialiste a rouvert son cabinet, comme l'autorise le plan de déconfinement de la province, mais il est très loin de fonctionner comme avant la crise.

  • Voyager entre le Canada et la France en pleine pandémie

    « On m'a juste demandé mon visa, pourquoi je rentrais, et où est-ce que j'allais faire ma quarantaine, on m'a dit que j'avais vraiment pas le droit de sortir, puis on m'a souhaitée la bienvenue au Canada », explique Charlène Justa, barista à North Vancouver. Cette Française en permis vacances-travail, a séjourné en France au début de la pandémie. Elle raconte son retour au Canada et sa quarantaine obligatoire.

  • Diriger une entreprise communautaire pendant la pandémie

    « La plupart de nos employés viennent de la banque alimentaire de Summerland, on leur donne un endroit où travailler. Ils font partie de notre famille », confie Roch Fortin, entrepreneur et propriétaire de la Maison Maple Rock. Ce résident de Summerland a dû fortement réduire l'activité de son entreprise de sirop d'érable avec la crise. Il regrette de ne pas pouvoir venir un peu plus en aide à la population locale qui souffre économiquement et psychologiquement.

  • Opération COVID-19 : un jeu vidéo créé pendant le confinement

    « Au début j'ai commencé à faire ça pour faire une représentation visuelle de la COVID-19 à mes enfants », confie Daniel Gaudreau, fondateur d'une petite entreprise d'effets visuels. Devant l'annulation de tous ses contrats, cet entrepreneur de North Vancouver a profité du confinement pour concevoir un jeu vidéo ayant pour thème la COVID-19.

  • Soigner des animaux de compagnie durant la COVID-19

    « On n'accueille plus les gens physiquement dans les salles de consultation, on nous a demandé de porter des masques en tout temps parce qu'on ne peut pas respecter la distanciation physique entre nous. On porte des gants pour manipuler les animaux et les protocoles de désinfection sont très rigoureux », explique Estelle Messiet. Cette technicienne dans une clinique vétérinaire d'urgence de Vancouver travaille à plein régime depuis le début de la pandémie.

  • Soigner la COVID-19 au quotidien

    « Le plus surprenant, ce sont les symptômes, c'est un virus très dangereux, un jour tu vas très bien, l'autre très mal. Ce n'est pas seulement un problème respiratoire, il y a en qui ont beaucoup de fièvre, et il y en a qui ont rien du tout, c'est imprévisible », explique Camille Chanoine, infirmière à Vancouver. Son quotidien a profondément changé depuis qu'elle a été transférée dans une unité de soins pour personnes atteintes de la COVID-19.

  • Une distillerie se réinvente au temps de la COVID-19

    « On est une distillerie artisanale, on fait du spiritueux, du gin, mais on s'est mis à faire du gel hydroalcoolique en voyant qu'il n'y en avait plus dans les magasins locaux », explique Simon Buttet, propriétaire de la distillerie de gin Alchemist Distiller. Cet entrepreneur a adapté sa production pour répondre aux besoins essentiels de sa clientèle pendant la pandémie.

  • La crise de la COVID-19 vue par une petite entreprise de Penticton

    « On a le sentiment de ne pas être seuls, vu qu'on est tous dans le même bateau [...] on essaye d'accumuler des petits boulots à droite à gauche pour pouvoir nourrir nos enfants », confie Céline Nativel, propriétaire de la chocolaterie Maison Mulnati avec son conjoint David Mullner. Leur jeune entreprise est touchée de plein fouet par la crise sanitaire, et ils luttent au quotidien sans aide financière pour l'instant.

  • Soutenir les fromages canadiens pendant la pandémie

    « Il y a beaucoup de magasins qui vendent des fromages européens parce qu'il y a des surplus qui doivent s'écouler, et la marge est plus forte. Je suis là pour motiver les grandes chaînes à plutôt acheter nos fromages pour soutenir l'économie locale », soutient David Beaudoin, entrepreneur et expert en fromage canadien. Ce résident de Lake Country, dans l'Okanagan continue de militer pour les fromages canadiens en pleine pandémie.

  • Le monde de l’édition au temps de la pandémie

    « On est en pause commerciale, parce que la situation nous y a forcés, il a fallu retarder des choses », confie Louis Anctil, éditeur à Vancouver. Le directeur des Éditions du Pacifique Nord-Ouest, une nouvelle maison d'édition lancée en février 2020, ne ménage pas ses peines pour continuer de faire vivre son entreprise malgré la crise sanitaire.

Vous aimerez aussi