•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Boulevard du Pacifique

Boulevard du Pacifique

Avec Jacques Dufresne

En semaine de 15 h 30 à 18 h

Rattrapage du jeudi 2 avril 2020

Rattrapage

  • Yukonnect : l’entraide entre Yukonnais pendant la pandémie

    « Yukonnect c'est deux formulaires, dans les deux langues, un pour ceux qui demandent de l'aide, et un pour ceux qui en proposent », explique Bruno Bourdache, directeur général de Volunteer Bénévoles Yukon (VBY), une des deux associations à l'origine de ce projet.

  • Les valoristes touchés de plein fouet par la COVID-19

    « D'habitude on a six sites, qui tournent sept jours par semaine. Depuis la pandémie on a dû tout fermer. C'est un grand manque à gagner pour les binners », souligne Kevin Gombart, responsable des opérations de l'organisation communautaire Binners' Project. La pandémie de la COVID-19 complique la tâche des valoristes, ou "binners" en anglais, en mettant en danger leur santé et leur mode de vie.

  • Un concours de chant anonyme sur l’île de Vancouver

    « On demande aux gens d'envoyer leurs chansons à la radio, et on va les jouer anonymement », explique Sophie L'Homme, musicienne indépendante, cheffe de chœur de trois chorales à Tofino et Ucluelet. La directrice du théâtre local et fondatrice du Festival de Jazz de Tofino a lancé, en partenariat avec la radio privée Tuff City Radio le concours musical The West Coast Screech. Il s'adresse aux chanteurs et chanteuses amateurs qui vivent entre Tofino et Port Alberni, et les régions avoisinantes.

  • La chute des prix du pétrole : « une situation intenable »

    « C'est une guerre pour obtenir une plus grande part de marché, au péril des petites entreprises privées », analyse Pedro Antunes, chef économiste au Conference Board du Canada. Selon lui, l'industrie des hydrocarbures au Canada est frappée de plein fouet par au moins deux menaces : la guerre des prix du pétrole entre l'Arabie Saoudite et la Russie et la crise sanitaire de la COVID-19.

Vous aimerez aussi