•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tourisme à Uashat Mak Mani-Utenam : « on n'est pas mature »

Boréale 138

Avec Guillaume Hubermont

En semaine de 15 h à 17 h 30

Tourisme à Uashat Mak Mani-Utenam : « on n'est pas mature »

Audio fil du jeudi 18 avril 2019
Tshishapeu Vachon en spectacle au festival Innu Nikamu en 2015

Tshishapeu Vachon en spectacle au festival Innu Nikamu en 2015

Photo : Radio-Canada/Marc-Antoine Vachon

L'agent au tourisme de la Société de développement économique Uashat mak Mani-utenam (SDEUM), Serge McKenzie, croit que l'offre touristique de sa communauté « n'est pas encore mature ». Or, une réflexion s'engage.

Lors d'une rencontre mercredi à l'hôtel Quality Inn, le représentant de la SDEUM dit avoir regroupé des gens pour amener une culture d'entrepreneuriat dans l'axe du tourisme.

Que ce soit avec les responsables du musée Shaputuan, de la boutique Agara ou du nouveau site culturel innu inauguré il y a un an, les idées ne manquent pas, selon Serge McKenzie.

L'idée, c'est de devenir des leaders, ajoute-t-il.

Une de nos forces, c'est que Uashat est un berceau de la création artistique sur le plan musical.

Serge McKenzie, agent au tourisme de la Société de développement économique Uashat mak Mani-utenam

Cependant, le principal défi demeure pour lui d'avoir des promoteurs et de soutenir la formation de la main-d'œuvre.

Pour accélérer les choses, la SDEUM songe à mettre sur pied une corporation touristique. Avec un conseil d'administration et des employés, cette corporation ferait la promotion de nouveaux produits touristiques.

Mais à court terme, Serge McKenzie avance qu'un test de marché pour le tourisme hivernal est d'abord prévu au début de l'an 2020.

Il estime d'ailleurs que plus de 20 000 personnes ont visité l'an dernier une des diverses attractions qu'offre Uashat Mak Mani-Utenam.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi