•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Boréale 138

Boréale 138

Avec Guillaume Hubermont

En semaine de 15 h à 17 h 30

Rattrapage du vendredi 2 octobre 2020

Rattrapage

  • Le Fonds Écoleader a été implanté partout au Québec il y a un an afin de soutenir les entreprises dans leur virage vert. Quel bilan peut-on tirer des initiatives écoresponsables dans nos entreprises sur la Côte-Nord? Guillaume Hubermont en a discuté avec Vincent Carbonnelle, agent du fonds Écoleader sur la Côte-Nord.

  • Valérie Thériault est médecin de famille et pratique des accouchements à Baie-Comeau depuis quelques années. Son milieu de travail a beaucoup changé depuis mars dernier, depuis la pandémie de la COVID-19. Elle explique l'ambiance qu'on retrouve à l'intérieur des murs du centre de naissance de l'hôpital de Baie-Comeau et comment le contexte a affecté son lien avec les femmes qui accouchent.

  • Le décès de Joyce Echaquan, cette jeune mère atikamekw dans un hôpital de Joliette a révélé une fois de plus l'importance de miser sur une meilleure connaissance des réalités autochtones pour freiner la discrimination et le racisme systémique envers les membres des Premières Nations.

  • C'est le lancement de la saison du Drakkar de Baie-Comeau. Demain, le samedi 3 octobre, pour son premier match, le Drakkar affrontera les Cataractes de Shawinigan; et ce, après une fin de saison abrupte en raison de la COVID-19 et un été assez imprévisible pour l'organisation du Drakkar. Guillaue Huvermont discute de la nouvelle saison et des épreuves à surmonter en temps de pandémie avec le nouvel entraîneur-chef de l'équipe, Jean-François Grégoire. Rappelons nous que M. Grégoire est en poste depuis la démission de Jon Goyens fin août.

  • D'ici peu, les Nord-Côtiers pourront déguster des huîtres de la Côte-Nord puisque le ferme maricole septilienne Purmer fait de l'affinement d'huîtres depuis l'an passé. En septembre dernier, Sandra Blais, copropriétaire de l'entreprise, a mis à l'eau environ 10 000 huîtres destinées surtout à la Poissonnerie Fortier, son principal client. Pour mieux comprendre d'où viennent ces mollusques et comment Purmer souhaite développer le marché sur la Côte-Nord, Guillaume Hubermont a discuté avec Sandra Blais.

Vous aimerez aussi