•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Boréale 138

Boréale 138

Avec Guillaume Hubermont

Relâche estivale

Rattrapage du lundi 15 juin 2020

Rattrapage

  • Comment s'effectue une enquête épidémiologique sur la Côte-Nord?

    Sur la Côte-Nord, une vingtaine d'enquêteuses travaillent depuis le début de la pandémie à retracer les individus ayant pu entrer en contact avec une personne infectée par la COVID-19. D'ailleurs, ces enquêtes épidémiologiques se complexifient avec les mesures de déconfinement et l'évolution du virus dans la région. Guillaume Hubermont a fait le point avec Danielle Pedneault, conseillère en soins infirmiers à l'équipe des maladies infectieuses pour la direction de la santé publique de la Côte-Nord.

  • Cuisiner de saison : pleins feux sur la rhubarbe

    On croit à tort que la rhubarbe n'est disponible qu'au début de l'été. En fait, elle se récolte une première fois en juin, puis une autre fois à la mi-août. Une bonne raison de prolonger ce plaisir! On l'apprête souvent dans des desserts ou des confitures, mais elle est aussi délicieuse dans des plats salés. Entrevue avec Katéri Dupont, cuisinière du Edgar Café Bar, situé à Sept-Îles.

  • Boire un verre en temps de pandémie

    Les restaurants de nos régions ont accueilli leurs premiers clients aujourd'hui, après près de trois mois de fermeture. Les tâches des employés se sont multipliées pour assurer que les consignes sanitaires soient respectées. Les clients peuvent également visiter les bars qui détiennent un permis de restauration ainsi que les aires de restauration des centres commerciaux, des marchés publics et des hôtels. Guillaume a discuté avec Pierre-Antoine Morin, le copropriétaire du pub de la microbrasserie Saint-Pancrace située à Baie-Comeau pour savoir comment s'est passé cette première journée de service.

  • Gare aux tiques cet été!

    Avec la saison estivale vient la saison des tiques, ces arachnides se nourrissant du sang humain et animal et pouvant transmettre certaines maladies. Entrevue avec Marie-Noëlle Morin, propriétaire associée de l'hôpital vétérinaire de Manicouagan.

Vous aimerez aussi