•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Boréale 138

Boréale 138

Avec Guillaume Hubermont

Relâche estivale

Audio fil du mardi 10 avril 2018

Rattrapage

  • La petite histoire de l'entreprise Attitude Nordique de Baie-Comeau

    L'amour du plein air sur la Côte-Nord a mené à la création de l'entreprise Attitude Nordique qui désire offrir différentes activités et formations spécialisées. Frederick Fournier et Coralie Dumais vous invitent à aller jouer dehors avec eux. C'est ce qu'ils ont dit à Michel Plourde.

  • Nouvelle réglementation concernant la pêche au saumon de l'Atlantique

    À quelques semaines de la prochaine saison de pêche, la Fédération québécoise pour le saumon atlantique (FQSA) rappelle à ses membres l'entrée en vigueur d'une nouvelle réglementation qui s'appliquera aux pêcheurs. Michel a disuté de ces nouvelles règles avec le président de l'Association de protection de la rivière Moisie, Yves Girard.

  • Roméo Bouchard critique la politique bioalimentaire de Québec

    La politique bioalimentaire 2018-2025 présentée par le gouvernement Couillard vendredi dernier continue de faire réagir. Michel Plourde s'est entretenu avec Roméo Bouchard, cofondateur de l'Union Paysage et auteur d'un récent livre L'UPA, un monopole qui a fait son temps.

  • Bilan du Salon Plein-Air avec Jane-Anne Cormier

    Le Salon Aventure Plein Air s'est tenu la semaine dernière. Décrit comme le rendez-vous annuel des amateurs de plein air du Québec, l'événement a réuni plusieurs représentants de la Côte-Nord. Michel Plourde a dressé le bilan de cet événement avec la propriétaire de l'entreprise Les Vagues, qui offre des excursions en planche à pagaie dans l'archipel de Mingan, Jane-Anne Cormier.

  • Les implications possibles du braconnage sur la Côte-Nord

    Le ministère de la Forêt, de la Faune et des Parcs enquête sur un possible cas de braconnage survenu près de la route 385, au nord de Forestville. Des individus auraient abattu six orignaux adultes et quatre foetus. Ces cas de braconnages sont-ils nombreux? Et que doit-on faire si on en découvre un? Explications de Réjean Rioux, directeur général de la Protection de la faune du Québec.

Vous aimerez aussi