•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La crise autochtone perdure

Bonjour la Côte

Avec Bis Petitpas

En semaine de 6 h à 9 h

La crise autochtone perdure

Rattrapage du jeudi 20 février 2020
IMG_5252

Des manifestants ont empêché le grand chef de Kanesatake, Serge Otsi Simon, d'entrer à l'intérieur des locaux du conseil de bande de la communauté mohawk. Ils déploraient sa suggestion de mettre fin au blocage des trains par des manifestants autochtones en soutien aux chefs héréditaires de Wet'suwet'en, en Colombie-Britannique. Après quelques heures de négociation, il a lu une lettre dans laquelle il s'est rétracté de ses propos précédents.

Photo : Radio-Canada / Jean-Francois Villeneuve

Les effets de la crise autochtone et des blocages des chemins de fer se font sentir d'un océan à l'autre. Même si des conseils de bande ont approuvé le projet, les chefs héréditaires des Wet'suwet'en affirment qu'ils sont les seuls à pouvoir consentir au projet de gazoduc qui traverse leur territoire, qui n'a jamais été cédé par traité. La situation perdure et la tension monte. On s'intéresse aux impacts de cette crise sur les futures négociations pour les communautés du Québec et particulièrement pour les Innus avec Pierre Trudel, anthropologue, chargé de cours en science politique à l'UQAM, membre d'une chaire de recherche du Canada en études québécoises et canadiennes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi