Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Bis Petitpas
Audio fil du jeudi 28 mars 2019

Bilan de la rencontre de la délégation baie-comoise à l'Assemblée nationale

Publié le

Délégation d'élus et de représentants de la Manicouagan à l'Assemblée Nationale (Québec)
Délégation d'élus et de représentants de la Manicouagan à l'Assemblée Nationale (Québec)   Photo : Photo offerte par Karine Otis

Le maire de Baie-Comeau, Yves Montigny, et la directrice du développement socio-économique chez ID Manicouagan, Karine Otis, tirent tous les deux un bilan positif de la mission de la délégation d'élus et de représentants de la Manicouagan à Québec, mercredi.

C’était vraiment une journée axée sur les projets de la Manicouagan et de Baie-Comeau en collaboration avec nos partenaires. On a rencontré une douzaine de ministres, souligne Karine Otis.

Karine Otis d'ID Manicouagan accorde une entrevue.
Karine Otis d'ID Manicouagan se dit inquiète de la disqualification de firmes baie-comoises. Photo : Radio-Canada/Benoît Jobin

On est très, très heureux de la journée d’hier!

Karine Otis, directrice du développement socio-économique chez ID Manicouagan

Pour ce qui est des enjeux environnementaux, des enjeux de développement durable, je pense que l’on a vraiment eu une bonne écoute et un intérêt soutenu du ministre de l’Environnement [NDLR Benoit Charette] à venir constater le travail qui s’est fait à la station de recherche Uapishka, souligne Karine Otis. Je pense qu’il y a des travaux prometteurs qui vont se mettre en place pour l’intendance de la Réserve de biodiversité Uapishka.

Équipe du projet Station Uapishka
Projet Station Uapishka, réalisé par la Réserve mondiale de la biosphère Manicouagan-Uapishka et le conseil des Innus de Pessamit.   Photo : RMBMU

Le maire de Baie-Comeau, Yves Montigny, croit lui aussi que la station Uapishka bénéficiera de ce voyage.

Je suis convaincu que c’est un projet très, très porteur, à la fois dans le domaine de l’éducation avec la station Uapishka, qui est une station de recherche en territoire nordique, on a vraiment quelque chose d’important avec un projet porteur qui est spécifique à notre région avec les communautés autochtones qui sont partenaires majoritaires dans la station Uapishka, rappelle Yves Montigny. On veut le faire aussi en maillage avec d’autres lieux de recherche.

Le maire de Baie-Comeau, Yves Montigny
Le maire de Baie-Comeau, Yves Montigny Photo : Radio-Canada/Benoît Jobin

La délégation a profité de son passage à Québec pour présenter un projet éducatif pour la première fois à la nouvelle équipe ministérielle.

On a vraiment quelque chose d’important qui touche plusieurs ministères pour nos différents domaines d’économie, et qui va nous permettre vraiment, je suis convaincu, d’avoir un beau projet pour nos services universitaires, mentionne Yves Montigny.

Le maire de Baie-Comeau fait valoir que si ce projet va de l’avant, il permettra en outre de retenir davantage de jeunes dans la région pour leurs études universitaires.

Le projet de train entre Baie-Comeau et Dolbeau-Mistassini a aussi fait partie des échanges lors de ce périple.

L'essentiel du trajet se ferait sur des terres publiques.
Voici un aperçu du trajet envisagé pour la nouvelle liaison ferroviaire.   Photo : Gracieuseté Innovation et Développement Manicouagan

De l’argent a été annoncé dans le budget Girard pour financer en partie les études de faisabilité de ce nouveau lien ferroviaire. Maintenant, il faut aller chercher [de l'argent supplémentaire], remarque Yves Montigny.

Le ministre des Finances du Québec, Éric Girard, a déposé à l'Assemblée nationale le premier budget de la jeune histoire de la CAQ.
Le ministre des Finances du Québec, Eric Girard, a déposé jeudi à l'Assemblée nationale le premier budget de la jeune histoire de la CAQ. Photo : La Presse canadienne/Jacques Boissinot

Je pense que c’est un gouvernement qui veut élaborer des solutions qui vont répondre aux besoins, mais en même temps, c’est un gouvernement qui nous dit où il veut s’en aller. Donc, il y a une adéquation à faire entre les besoins du milieu et les besoins du gouvernement, analyse Karine Otis.

On a eu des rencontres de 30 minutes à une heure. De bonnes rencontres, une grande ouverture à nous rencontrer et à nous écouter, indique Karine Otis. Je pense que c’est vraiment un signe que ce nouveau gouvernement qui a quatre ans devant lui encore est à l’écoute des milieux.

Lors du 5 à 7 qui concluait la journée, le maire Montigny dit avoir bien senti l’importance de la ville de Baie-Comeau, notamment comme ville portuaire, au Québec.

Chargement en cours