Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Isabelle Lévesque
Audio fil du jeudi 12 juillet 2018

Le projet d'implantation d'un service de dentisterie à l'hôpital d'Amqui avance

Publié le

Des instruments utilisés par les dentistes.
Les licenciements dans le secteur pétrolier ont créé moins de demandes pour les services dentaires.   Photo : iStock

Le projet de décentralisation des opérations en dentisterie du Bas-Saint-Laurent va bon train. Des équipements spécialisés arriveront bientôt à l'hôpital d'Amqui, assure le directeur des services professionnels du CISSS du Bas-Saint-Laurent, le docteur Jean-Christophe Carvalho.

Un texte de Jean-François Deschênes d’après une entrevue réalisée par Isabelle Lévesque pour l’émission Bon pied, bonne heure

Le projet pourrait être finalisé cet automne.

Il y avait jusqu'à trois chirurgies par mois dans la Vallée de la Matapédia et l'objectif est d'en réaliser au moins trois par semaine.

La clientèle proviendra de la Haute-Gaspésie et de tout l'est du Bas-Saint-Laurent dont Rimouski. Je pense qu’il y a un pôle intéressant qui est en train de se développer à ce niveau-là et qui permet, pour nous, d’offrir un accès plus rapide à des services de dentisterie au bloc opératoire.

Un autre pôle opératoire pour la dentisterie sera créé dans l'ouest du Bas-Saint-Laurent, soit à Notre-Dame-du-Lac.

Hôpital d'Amqui
Hôpital d'Amqui Photo : Radio-Canada/JF Deschênes

Les cas lourds pour l'hôpital régional de Rimouski

Le docteur Jean-Christophe Carvalho explique que cette décentralisation permettra de libérer le bloc opératoire d'hôpital régional de Rimouski pour réaliser davantage d'opérations importantes. « En même temps, ça nous permet d’utiliser de façon efficace l’ensemble des ressources du territoire. »

C’est surtout de faire en sorte que dans le bloc opératoire de Rimouski, on puisse passer des cas plus lourds, notamment des chirurgies de cancer pour lesquelles on a des cibles pour accélérer les délais.

Dr Jean-Christophe Carvalho, directeur des services professionnels du CISSS du Bas-Saint-Laurent, le docteur

Le docteur Jean-Christophe Carvalho étudie la possibilité de décentraliser d'autres services. Ce n’est pas toujours des contraintes qui sont même financières ou en termes d’ouverture de poste, par exemple, il y a l’enjeu de l’organisation du travail médical, y’a l’enjeu des distances aussi, y’a différents plateaux à considérer quand on traite de transfert d’activités comme ça.

Chargement en cours