•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un projet pour transformer une partie de la rivière Restigouche en parc provincial

Bon pied, bonne heure!

Avec Isabelle Lévesque

En semaine de 6 h à 9 h

Un projet pour transformer une partie de la rivière Restigouche en parc provincial

Rattrapage du mardi 14 janvier 2020
Rivière Restigouche

Un projet pour transformer une partie de la rivière Restigouche en parc provincial

Photo : Conseil de gestion du bassin versant de la rivière Restigouche

Le gouvernement du Nouveau-Brunswick souhaite transformer une partie de la rivière Restigouche, située sur son territoire, en parc provincial. Une série de consultations a déjà eu lieu dans quatre municipalités du nord du Nouveau-Brunswick, en novembre. Les consultations se poursuivent maintenant du côté de Listuguj, au Québec, puisque la zone visée par le projet touche au territoire ancestral micmac.

C'est le Conseil de gestion du bassin de la rivière Restigouche qui a lancé l'idée d'une protection accrue de la rivière, en 2011.

Le directeur de l'organisme, David LeBlanc, explique que la démarche actuelle du gouvernement néo-brunswickois s'inscrit dans l'engagement d'Ottawa de protéger 17 % de son territoire terrestre d'ici 2020.

Il estime que le projet de parc provincial pourrait bénéficier aux camps de pêche, pourvoiries et autres entreprises qui exploitent la rivière. On parle de 5,4 millions d'investissements, donc des infrastructures qui seraient installées du côté néo-brunswickois, indique-t-il.

C'est une rivière à saumon et une rivière de canotage, donc très populaire au niveau de l'écotourisme et évidemment de la pêche au saumon, souligne M. LeBlanc.

La communauté micmaque de Listuguj, dont l'histoire est intimement liée à la rivière Restigouche, sera consultée mardi soir lors d'une rencontre conviviale.

C'est sûr qu'il y a un intérêt au niveau du développement touristique, de la création d'emploi, de voir les opportunités et d'avoir son mot à dire dans la gestion du bassin versant, affirme le directeur.

Même si Listuguj ne fait pas partie de la province du Nouveau-Brunswick, on croit important que la Première Nation de Listuguj puisse avoir son mot à dire dans ce projet-là étant donné le territoire ancestral et l'utilisation du saumon.

David LeBlanc, directeur du Conseil de gestion du bassin de la rivière Restigouche

Une rencontre est également prévue avec le conseil de bande de Listuguj.

L'accord de Québec n'est pas nécessaire à la mise en place du projet, mais la province pourrait décider à son tour de protéger le côté québécois de la rivière. La démarche serait toutefois un peu différente, estime M. LeBlanc.

La majeure partie du cours d'eau est au Nouveau-Brunswick, toutes les îles appartiennent au Nouveau-Brunswick. Un projet comme ça pourrait voir le jour même si le Québec n'enclenche pas un processus de désignation, que ce soit un parc ou une réserve. [ ... ] Au Québec, la majeure partie du territoire est en terres publiques. Il faudrait regarder un projet de parc régional à travers la MRC probablement, explique le directeur.

C'est la beauté de travailler dans le bassin versant de la rivière Restigouche, on est un peu le trait d'union entre le Québec et le Nouveau-Brunswick, conclut M. LeBlanc.

Les tribunes de Radio-Canada.ca font peau neuve

Les tribunes de Radio-Canada.ca sont actuellement fermées pour permettre de grandes rénovations destinées à rendre votre expérience encore plus agréable.

Quelques points à retenir:

  • Vos nom d'usager et mot de passe demeurent inchangés
  • Les commentaires publiés ces derniers mois seront transférés graduellement
  • La modération des commentaires se fera selon les mêmes règles.
Nous croyons que ce changement rendra votre expérience sur Radio-Canada.ca encore plus intéressante et interactive.

À plus tard!

L'équipe de Radio-Canada.ca