Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Isabelle Lévesque
Audio fil du jeudi 3 octobre 2019

En équipe dans la Baie-des-Chaleurs pour améliorer les services aux patients

Publié le

La main du médecin avec son appareil et le bras de la patiente.
Un médecin vérifie la tension artérielle d'une patiente âgée.   Photo : iStock

Les Services de soins à domicile et le Groupe de médecine familiale universitaire (GMFU) de la Baie-des-Chaleurs ont mis sur pied un projet de collaboration. Partant du principe que la maison est un milieu plus favorable à la guérison, ils espèrent diminuer la durée et la fréquence du séjour des patients à l'hôpital.

La première phase de leur projet a reçu une mention spéciale dans le cadre des Prix Stars du Réseau de la santé de Desjardins.

L’agente d'amélioration continue de la qualité du GMFU de Maria, Édith Bernier, rappelle l’origine du projet. On s’est aperçu que les médecins traitants du GMFU et les soins à domicile travaillaient beaucoup en silo et qu’il y avait plusieurs intermédiaires pour les nouveaux problèmes, explique-t-elle. Tout cela entraînait une perte d’information pour les professionnels traitants et allongeait les délais pour les patients. On a voulu contrer ces barrières-là en équipe.

Un médecin pratique des soins à domicile auprès d'une femme âgée couchée dans son lit.
Un médecin pratique des soins à domicile. Photo : iStock

Le projet vise donc à diminuer le nombre d’intermédiaires qui interviennent dans le dossier d’un patient. Les messages se rendraient plus directement au médecin et le patient serait traité plus rapidement.

Pour l’instant, résume Édith Bernier, le projet est inconnu des usagers, mais ce qu’on veut, c’est qu’avec un meilleur partage des communications, le patient reçoive des services plus rapidement. Et s’il est traité plus rapidement, la durée du séjour à l’hôpital serait diminuée.

Ultimement, le médecin et l’infirmière verraient le patient en même temps au domicile du patient.

Édith Bernier estime que le projet pourrait faire une différence notable dans un contexte où le vieillissement de la population s’accentue en Gaspésie.

Chargement en cours