Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Isabelle Lévesque
Audio fil du mardi 10 septembre 2019

La série Cerebrum, sous les conseils de la psychiatre gaspésienne Marie-Eve Cotton

Publié le

Entrevue avec Marie-Ève Cotton
Photo : Radio-Canada / Mathieu Waddell

La nouvelle série Cerebrum, que les abonnés de TOU.tv peuvent voir actuellement, explore le monde méconnu de la maladie mentale. Le scénariste Richard Blaimert a voulu s'assurer d'avoir le ton juste en collaborant avec la psychiatre originaire de Gaspé, Marie-Eve Cotton.

L’auteur, qui a aussi signé le texte de la série Hubert et Fanny, avait lu le roman intitulé Pivot, de Marie-Eve Cotton, dont les principaux personnages sont atteints de maladie mentale.

Il m’a expliqué qu’il tenait à montrer une perception la plus réaliste possible de l’univers psychiatrique en 2019, explique Marie-Eve Cotton. Dans le passé, à la télé ou au cinéma, on l’a beaucoup dépeint dans ses formes très coercitives.

Il est sur un lieu de tournage
Richard Blaimert Photo : Sphère Média Plus

Richard Blaimert a accompagné la psychiatre à l’hôpital, histoire de se mettre en contact avec la réalité de ces spécialistes et de leurs patients. Sans idéaliser l’image du psychiatre, il y avait cette volonté de monter les choses comme elles sont, souligne-t-elle.

Henri Lacombe (Claude Legault) et Simone Vallier (Christine Beaulieu) sont debout face à face et discutent.
Claude Legault dans le rôle d'Henri Lacombe et Simone Vallier, dans celui d'une policière qui enquête sur la meurtre de la femme du psychiatre Photo : Radio-Canada/Fabrice Gaëtan

C’est cliché de montrer des gens atteints de maladie mentale comme des personnes qui auraient moins de facultés intellectuelles que d’autres. Il y a une espèce d’effet de zoo que je trouve très offensant.

Marie-Eve Cotton, psychiatre

Elle dit avoir travaillé avec les comédiens. Entre autres, Claude Legault est venu aussi à l’urgence psychiatrique pour s’inspirer. Ça donne énormément de profondeur à la série, constate-t-elle.

D'après l'entrevue réalisée par Marie-Claude Tremblay

Chargement en cours