•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Chasseurs et employés de la SOPFIM vont se côtoyer en forêt, cet automne

Bon pied, bonne heure!

Avec Isabelle Lévesque

En semaine de 6 h à 9 h

Chasseurs et employés de la SOPFIM vont se côtoyer en forêt, cet automne

Audio fil du mercredi 4 septembre 2019
Chenille de tordeuse sur une épinette

Chenille de tordeuse sur une épinette

Photo : Radio-Canada

Des employés de la Société de protection des forêts contre les insectes et maladies (SOPFIM) seront présents en forêt durant la période de la chasse. Le directeur général, Jean-Yves Arseneau, précise que son équipe sera du côté de Gaspé, au début du mois d'octobre, pour récolter des informations sur l'évolution de l'insecte.

Il assure que ce travail sera fait en toute sécurité et ne va pas déranger les chasseurs.

On essaie d’informer les gens le plus possible de l’importance du travail qu’on effectue. On essaie de trouver des solutions de mitigation de façon à ne pas être dans des endroits où on pourrait compromettre le succès de chasse des chasseurs.

S’ils [les chasseurs] voient arriver des gens dans leur secteur, ça peut les rendre un petit peu nerveux, mais quand même on essaie de minimiser l’impact.

Jean-Yves Arseneau, directeur général, SOPFIM

Selon le directeur, ces recherches sont importantes pour l’organisme. Il s’agit d’étudier la progression de l’épidémie pour mieux cibler les interventions en 2020.

La chenille passe l’hiver à l’état larvaire et ça nous donne des indications de l’importance de l’épidémie pour l’année suivante.

Jean-Yves Arsenault, directeur général, Société de protection des forêts contre les insectes et maladies (SOPFIM)

Jean-Yves Arseneau, directeur général, Société de protection des forêts contre les insectes et maladies (SOPFIM)

Photo : SOPFIM

La mauvaise température du printemps dernier a retardé les opérations sur le terrain, cette année.

M. Arseneau précise que les premiers arrosages sont complètement terminés, mais la seconde vague n’a été complétée qu'à seulement 67 %.

Dans les prochains jours, le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs va divulguer le résultat des efforts déployés par la SOPFIM en 2019.

Cette année, un total de 444 840 hectares de forêt privée et publique ont été traités.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi