•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les six cheminées de la centrale thermique des Îles seront remplacées

Bon pied, bonne heure!

Avec Isabelle Lévesque

En semaine de 6 h à 9 h

Les six cheminées de la centrale thermique des Îles seront remplacées

Audio fil du mercredi 15 mai 2019
 Iles-de-la-Madeleine

Cheminées de la centrale thermique des Iles-de-la-Madeleine

Photo : Radio-Canada / Luc Paradis

Hydro-Québec va remplacer les six cheminées qui dominent la centrale thermique des îles de la Madeleine.

Les cheminées d’origine datent de 1991.

On doit assurer la sécurité de l’alimentation électrique de l’archipel d’ici au raccordement par un câble sous-marin prévu pour 2025, explique Geneviève Cloutier, conseillère en relations avec le milieu chez Hydro-Québec. Comme il faudra continuer d’alimenter les Îles tout en effectuant les travaux, les six moteurs fonctionneront en alternance selon un calendrier.

Les îles-de-la-Madeleine sont alimentées en électricité par une centrale thermique qui fonctionne au diésel.

Les îles-de-la-Madeleine sont alimentées en électricité par une centrale thermique qui fonctionne au diésel.

Photo : Luc Paradis / Radio-Canada

Mme Cloutier rappelle aussi qu’après le raccordement, la centrale va demeurer une source d’énergie de réserve, en cas de bris ou en cas de travaux de maintenance.

Les travaux doivent commencer en juin pour se terminer en septembre. Ils seront effectués par LFG Construction de la Gaspésie. L’entreprise avait fabriqué et installé les cheminées. Geneviève Cloutier précise qu’il s’agit de cheminées préfabriquées en usine.

Elle mentionne que les Madelinots vont apercevoir une grue de très haute taille dans leur paysage dans les prochains mois.

Le coût des travaux est de 9,5 millions de dollars.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi