•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bien entendu

Avec Stéphan Bureau

Le samedi de 13 h à 14 h

Christian Perronne, le médecin qui dénonce la gestion de la pandémie en France

Deux personnes soignantes portant des vêtements protecteurs et un masque avec une aînée dans une chambre d'hôpital.

Le personnel médical fait un test de la COVID-19 à une résidente d'un EHPAD à Kaysersberg, en France.

Photo : Reuters / Christian Hartmann

Dans son essai intitulé Y a-t-il une erreur qu'ils n'ont pas commise? COVID-19 : l'union sacrée de l'incompétence et de l'arrogance, Christian Perronne, qui est chef du service d'infectiologie à l'hôpital universitaire de Garches, en France, exprime son indignation : « Les Français n'ont pas été pris en charge. [...] La France a le record du monde de la létalité; quand on compte le nombre de morts sur le nombre de sujets contaminés, on était à 18 % [...] C'est plus du double du Canada », explique-t-il à Stéphan Bureau, en dénonçant le copinage entre l'industrie pharmaceutique, certains médecins et les autorités publiques. « Cela a gangrené le processus de décision. »

Christian Perronne est un des professionnels de la santé favorables à l’utilisation de l'hydroxychloroquine pour traiter la COVID-19, méthode qui polarise actuellement les chercheurs, et rappelle que les autorités chinoises l’ont utilisé contre le SRAS. Il dénonce une campagne organisée. D’ailleurs, plusieurs études au cours desquelles l'hydroxychloroquine a permis d'obtenir de bons résultats sont en train d’être publiées dans les journaux scientifiques.

Le succès de son livre est inattendu. Celui-ci a été imprimé à 80 000 exemplaires en France, alors qu'un tirage de 8000 exemplaires était prévu initialement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi