•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les réflexions pandémiques de Jean-Marc Parent

Bien entendu

Avec Stéphan Bureau

En semaine de 9 h à 11 h 30
(en rediffusion à 22 h)

Les réflexions pandémiques de Jean-Marc Parent

Jean-Marc Parent au micro de Stéphan Bureau.

Jean-Marc Parent

Photo : Radio-Canada / Olivier Lalande

« J'ai l'impression que je sers un peu à quelque chose. [...] Je me sens utile. » En convalescence après une hémorragie diverticulaire et 27 pierres aux reins, l'humoriste a hâte de retrouver un public en chair et en os, lui qui a ponctuellement diverti ses adeptes sur Facebook durant le confinement. Jean-Marc Parent discute avec Stéphan Bureau des vertus thérapeutiques de l'humour, de son hypocondrie et de son intention de mêler improvisation et structure dans certains de ses prochains spectacles.

Je ne serais pas capable d’arrêter complètement. Ma gérante, Chantale, a pris comme un genre de semi-retraite. Moi, non, j’ai besoin de ça – pas juste pour vivre; parce que j’ai trop d’affaires à conter, et puis juste les amis, ce n’est pas assez. Ça prend plus de monde. J’aime ça, c’est ma thérapie à moi, et je réalise que ça fait du bien à des gens. C’est ce qu’on a fait, un peu à brûle-pourpoint, pendant la pandémie. Les gens nous le demandaient via Facebook, Twitter et compagnie : "Viens nous jaser!"

Jean-Marc Parent

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi