•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Se souvenir de Gerry Boulet, 30 ans plus tard

Bien entendu

Avec Stéphan Bureau

En semaine de 9 h à 11 h 30
(en rediffusion à 22 h)

Se souvenir de Gerry Boulet, 30 ans plus tard

Gerry Boulet

Gerry Boulet

Photo : SOCAN

Gerry Boulet nous a quittés il y a 30 ans, le 18 juillet 1990 plus précisément. Au sein d'Offenbach, Gerry Boulet a su prouver que chanter du rock en français était non seulement possible, mais que ça pouvait aussi être bon. Son tout dernier disque, Rendez-vous doux, figure toujours parmi les albums francophones les plus vendus de l'histoire du Québec, 32 ans après sa sortie. Trois décennies après son départ, que reste-t-il de son héritage? Son fils, Justin Boulet, la journaliste culturelle et scénariste du film Gerry, Nathalie Petrowski, et le parolier Pierre Huet répondent à cette question.

Il a décomplexé, délié, libéré un peu la langue dans la chanson. […] Gerry, il avait quelque chose de viscéral, de profondément québécois. Et je me dis que son héritage, aujourd’hui, c’est peut-être dans le rap queb, dans cette langue qui s’assume, qui est décomplexée, qui est dans le joual aussi, mais qui est aussi dans la poésie.

Nathalie Petrowski

Il nous a laissé un grand héritage musical, tant avec Rendez-vous doux qu’avec Offenbach et avec les autres œuvres qu’il a créées.

Justin Boulet

Gerry était un excellent script-éditeur. […] Bon sang qu’il pouvait te dire quand tu arrivais avec un texte que cette phrase-là ne marchait pas!

Pierre Huet

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi