•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Retracer ses origines, une longue quête

Bien entendu

Avec Stéphan Bureau

En semaine de 9 h à 11 h 30
(en rediffusion à 22 h)

Retracer ses origines, une longue quête

Une pile de vieilles photos en vrac à côté d'un album.

Un album de famille

Photo : getty images/istockphoto / kcslagle

Lynda Morissette a été élevée comme une enfant unique. Au bout de plus de 40 ans de recherches, elle a enfin pu retrouver sa sœur et son frère aînés, grâce à la loi 113 sur l'adoption. Cette même loi a permis à Véronique Comeau de faire des démarches pour retrouver la famille biologique de sa mère, mais elle raconte que cela ne s'est pas fait sans peine.

À l’occasion de la Journée mondiale pour le droit aux origines, le 30 mai, Stéphan Bureau reçoit également Caroline Fortin, présidente du Mouvement retrouvailles.

Elle explique les avancées, attendues depuis longtemps, de la Loi modifiant le Code civil et d’autres dispositions législatives en matière d’adoption et de communication de renseignements. Bien que cette loi permette de révéler l'identité des parents biologiques aux enfants adoptés, Caroline Fortin souligne que ses limites demeurent nombreuses.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi