•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Anick Lemay, une femme profondément changée par le cancer

Bien entendu

Avec Stéphan Bureau

Le samedi de 13 h à 14 h
(en rediffusion le samedi suivant à 5 h)

Anick Lemay, une femme profondément changée par le cancer

Anick Lemay sourit devant un micro dans un studio de Radio-Canada.

Anick Lemay aborde avec sérieux et humour le sujet du cancer du sein au micro de Stéphan Bureau.

Photo : Radio-Canada / Ronald Georges

« Il n'y a rien qui arrive pour rien. J'aurais vraiment préféré éviter ça, évidemment, mais ça m'a obligée à m'asseoir, à m'arrêter, à faire un grand tri dans ma vie aussi, à éjecter des gens, des situations », dit la comédienne Anick Lemay en parlant du cancer du sein qu'on lui a diagnostiqué en mars 2018. Près de deux ans après l'annonce de la maladie, la femme de 48 ans, qui est maintenant en rémission, explique que le cancer a profondément changé sa façon d'appréhender la vie.

« Je ne ferai plus de choses contre mon gré, et je ne m’ennuierai plus jamais », affirme la comédienne au micro de Stéphan Bureau. Celle qui a ému nombre de lectrices et lecteurs en racontant dans Urbania son parcours pour venir à bout de la maladie raconte que le fait d’avoir été atteinte d’un cancer a fait jaillir, chez elle, une réflexion profonde sur la vie et le sens des priorités.

Par exemple, la comédienne dit vouloir maintenant ne s’entourer que de « gens vrais ».

« J’ai changé. […] Je n’ai plus de filtre. Je n’ai plus d’élastique. Mon sac à bullshit est vide. Avant, j’en laissais entrer. Maintenant, je n’en laisse plus entrer. Ça ne marche pas. En fait, je suis allergique à tout ce qui n’est pas vrai. C’est épidermique.

Maudit qu’on ne le sait pas [qu’on est mortels]. Pour vrai, moi, je ne le savais pas. […] Ça m’a fait réaliser plein de choses, que je tiens à la vie, seigneur dieu!

Anick Lemay, comédienne

«  J’ai fait le tour  »

Après avoir réalisé le documentaire Mont Tétons, dans lequel elle accompagne des femmes atteintes du cancer du sein dans leur processus de guérison, et après avoir été pendant près de deux ans une source d’inspiration pour de nombreuses Québécoises, Anick Lemay croit que le temps est venu pour elle de se reposer et de franchir une nouvelle étape.

« J’ai fait ma part. J’ai donné beaucoup », explique celle dont le corps passera prochainement par la reconstruction mammaire. « Cette dernière opération va faire en sorte que, justement, je vais pouvoir enlever mon sac à dos de cancer et le laisser de côté. C’est un peu lourd tout ça. Personnellement, mais aussi de porter cette espèce d’inspiration que j’incarne pour beaucoup de gens. C’est beau, mais ça devient un peu lourd au quotidien. […] J’en suis très fière, mais là, c’est assez », dit-elle sereinement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi