Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Stéphan Bureau
Audio fil du mardi 6 août 2019

Le maestro Kent Nagano entame son dernier tour de piste

Publié le

Kent Nagano pendant qu'il accorde une entrevue.
Kent Nagano sourit pendant une entrevue accordée à Radio-Canada.   Photo : Radio-Canada / Olivier Lalande

« Je suis ému depuis le premier jour où je suis venu au Québec », affirme le chef Kent Nagano. Pour la huitième année consécutive, l'Orchestre symphonique de Montréal (OSM) convie les mélomanes à sa fameuse Virée classique, dont le coup d'envoi sera donné mercredi à l'occasion d'un grand spectacle gratuit présenté sur l'Esplanade du Parc olympique. Le chef d'orchestre y dirigera le Requiem de Verdi. Cette Virée classique sera le prélude à la saison 2019-2020 de l'OSM, la dernière de Kent Nagano à la barre de la formation. Il fait part de ses états d'âme à Stéphan Bureau.

« Je dis assez souvent que la première fois que je suis arrivé au Québec, en 1999, j’étais inspiré. […] Depuis toutes les années où je suis ici, il n’y a pas un seul moment qui a passé où j’ai manqué de cette inspiration. C’est la culture du Québec », dit le chef et directeur musical de l’OSM.

Même si l’heure n’est pas encore au bilan pour Kent Nagano, celui-ci affirme que les Montréalaises et Montréalais ont tout de même de quoi être fiers de l’OSM et de la Maison symphonique, inaugurée en septembre 2011. « C’est un formidable lieu et point de rencontre pour la communauté », affirme-t-il au sujet de cette salle, dont l’infrastructure et l’acoustique sont reconnues mondialement.

Rien n’est impossible pour l’OSM sur le plan technique et sur le plan de l’efficacité.

Kent Nagano, chef et directeur musical de l'OSM

S’il vante les mérites de l’OSM et de ses musiciens, Kent Nagano ne tarit pas d’éloges non plus envers le public montréalais. Il remarque que ce public entre très régulièrement en communion avec l’orchestre pendant les concerts.

On voit, en plongée depuis un balcon, Kent Nagano et les membres de l'OSM en pleine répétition à la Maison symphonique de Montréal.
Kent Nagano est en répétition avec l'OSM. Photo : Radio-Canada

Quelque chose « d’unique »

Selon Kent Nagano, la Virée classique sera un événement grandiose une fois de plus cette année, spécialement mercredi, lorsque le Requiem de Verdi sera présenté sur l'Esplanade du Parc olympique. En plus des musiciens de l’OSM et de quatre solistes, un chœur de plus de 400 choristes sera présent pour interpréter cette œuvre du grand compositeur d’opéra italien.

On a tous senti, dans la salle de répétition, hier, une sorte de frisson. Ça va être quelque chose d’unique, d’absolument unique.

Kent Nagano, chef et directeur musical de l'OSM

Chargement en cours