•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Micheline Lanctôt, ex-femme d’espion et passionnée de romans d’espionnage

Bien entendu

Avec Stéphan Bureau

Le samedi de 13 h à 14 h
(en rediffusion le samedi suivant à 5 h)

Micheline Lanctôt, ex-femme d’espion et passionnée de romans d’espionnage

Audio fil du lundi 22 juillet 2019
Une femme sourit devant un micro en tenant un écouteur de sa main gauche.

Micheline Lanctôt

Photo : Radio-Canada / Ronald Georges

« Je suis extrêmement indiscrète et curieuse. Je suis incapable de garder un secret », avoue Micheline Lanctôt. La cinéaste et actrice aurait ainsi été une bien mauvaise espionne, mais elle entretient une passion dévorante pour les romans d'espionnage. De plus, sa vie et le monde de l'espionnage se sont souvent croisés, et elle a même marié un espion.

« Il ne mentait pas. Ces gens ne mentent pas. Ce sont des champions des "faits alternatifs". Ils s’arrangent pour ne jamais dire la vérité », révèle Micheline Lanctôt au sujet de son mari français.

La première rencontre de Micheline Lanctôt avec un agent de renseignements a eu lieu à Los Angeles, alors que l’homme qui entretenait sa piscine avait travaillé pour la CIA. Elle a ensuite tourné un film à Toronto avec Bill Smith, un acteur américain dont la mère était allemande et le père russe. Celui-ci lui a avoué qu’il avait fait de l’écoute électronique pour la CIA pendant 10 ans. Plus tard, Micheline Lanctôt a fortement soupçonné que deux de ses connaissances étaient des espions.

Après toutes ces années, sa passion pour le roman d’espionnage ne se dément pas : « J’ai toujours essayé de comprendre comment ces gens-là pouvaient fonctionner avec autant de duplicités, de mensonges », dit-elle.

Après son entrevue avec Stéphan Bureau, Micheline Lanctôt se joint au plateau littéraire du lundi, avec les chroniqueurs Samuel Archibald et Manon Dumais, qui porte sur l'œuvre de John Le Carré.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi