Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Stéphan Bureau
Audio fil du vendredi 28 juin 2019

La liaison ferroviaire Senneterre-La Tuque, encore essentielle en sol sauvage

Publié le

Vue d'une voie ferrée en hiver.
La voie ferrée entre Senneterre et La Tuque   Photo : Radio-Canada

À une certaine époque, l'industrie ferroviaire était un moteur économique important et un symbole d'unité nationale. Dans le nord-est de l'Abitibi, le train est encore un moyen de transport essentiel. Il est utilisé pour se rendre dans les camps de chasse, pour rendre visite à de la famille, pour recevoir des colis ou de l'épicerie. La journaliste Émilie Parent-Bouchard d'ICI Radio-Canada Abitibi-Témiscamingue a effectué un voyage dans le temps au travers du territoire à bord du train qui assure la liaison entre Senneterre et La Tuque. Ce trajet lui a permis de faire des rencontres fascinantes.

On est au cœur de la forêt, on est dans l’arrière-pays vraiment. Tout ce qu’on croise, ce sont des lacs, des rivières, on joue un peu à cache-cache avec les cours d’eau, sinon ce sont des épinettes. Au fur et à mesure qu’on se rapproche de la Haute-Mauricie, il y a un peu plus de relief, la forêt se mixte un peu, on va trouver un peu de feuillus.

Émilie Parent-Bouchard

Parmi les passagers à bord, il y a des chasseurs et des pêcheurs, selon certaines périodes précises durant l’année, et des Autochtones qui vont dans leurs territoires ancestraux.

Des gens déchargent de la marchandise d'un train.
L’envoi de colis par train est considéré comme un service essentiel sur la liaison ferroviaire Senneterre-La Tuque. Photo : Radio-Canada/Émilie Parent-Bouchard

La liaison ferroviaire entre Senneterre et La Tuque ne comprend aucun arrêt officiel. Les voyageurs descendent et montent un peu partout sur le trajet. VIA Rail a l’obligation d’accepter à bord du train tout passager qui se manifeste le long des rails.

Chargement en cours