Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Stéphan Bureau
Audio fil du vendredi 28 juin 2019

La question identitaire du point de vue des sondages

Publié le

Cérémonie protocolaire du lever du drapeau
Des drapeaux du Canada, des provinces et des territoires flottent lors des fetivités de la fête du Canada.   Photo : Radio-Canada

Vous définissez-vous d'abord selon votre province de résidence ou votre pays, le Canada? À cheval entre la fête nationale provinciale et la fête du Canada, l'économiste Jean-Marc Léger, de la firme de sondages Léger, décortique en chiffres la brûlante question identitaire, bien que de plus en plus tiède.

« L’identité existe toujours, mais elle prend une nouvelle définition par rapport à il y a une cinquantaine d’années au Québec », affirme Jean-Marc Léger. Les Québécoises et Québécois sont aussi fiers de leur appartenance à la province qu’il y a 30 ans. Par contre, la fierté d’être canadienne ou canadien a changé, elle était beaucoup plus faible qu’il y a 30 ans. Aujourd’hui, 81 % de la population du Québec se dit fière d'avoir l'identité canadienne aussi.

Donc, notre identité est multiple. Elle n’est pas que québécoise, elle est aussi canadienne. Et c’est ce qui a évolué, c’est 15 points de plus qu’à l’époque.

Jean-Marc Léger

L'économiste et sondeur fait également remarquer que l’identité est aussi générationnelle, ethnique, religieuse et sexuelle. « Dans l’identité, il y a beaucoup d’émotions », dit-il.

Chargement en cours