•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pollution sonore : les révélations étonnantes du confinement

Bien entendu

Avec Stéphan Bureau

En semaine de 9 h à 11 h 30
(en rediffusion à 22 h)

Pollution sonore : les révélations étonnantes du confinement

Une chaloupe vide sur un cours d'eau au petit matin.

Le grand confinement a ramené le calme dans des endroits bruyants.

Photo : iStock

Pendant le confinement, dans des villes de France et des États-Unis, on a enregistré des baisses spectaculaires de 20 à 30 décibels. À New York, 29 des 30 jours les plus calmes des trois dernières années ont eu lieu durant le grand confinement. Marie Lambert-Chan, rédactrice en chef de Québec science, parle à Stéphan Bureau des effets bénéfiques de la baisse de bruit dans les domaines de la santé humaine, de la sismologie et de l'océanographie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi