•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bien entendu

Avec Stéphan Bureau

Le samedi de 13 h à 14 h

Achat local : l’engouement des Québécois ne s’est pas concrétisé

L'achat local illustré par la géolocalisation d'un téléphone intelligent devant la façade d'un magasin.

Les achats locaux des Québécois ont seulement augmenté de 5 %, selon un sondage Léger.

Photo : iStock

Seulement 5 % des Québécois ont acheté davantage de produits locaux durant le confinement dû à la COVID-19, selon un sondage. Ce chiffre contraste avec les 87 % qui, lors du lancement du Panier bleu du gouvernement Legault, en avril, considéraient comme important d'acheter local, et des 57 % qui planifiaient d'augmenter leur consommation de produits québécois. Jean-Marc Léger, économiste et président fondateur de la firme Léger, explique à Stéphan Bureau que les Québécois ne sont pas prêts à accepter une hausse de prix de plus de 5 % pour un produit local.

Il y a une flamme nationaliste, il y a une intention [d’acheter local], mais il faut éliminer tous les irritants entre l’intention de la personne qui part de chez elle [et l’achat du] produit. […] Il faut qu’elle le trouve, il faut qu’elle soit capable de le distinguer, et il ne faut pas que ça coûte plus cher. Si c’est le cas, elle va acheter québécois.

Jean-Marc Léger

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi