•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Comment manger végane sur la route

Bien entendu

Avec Stéphan Bureau

Le samedi de 13 h à 14 h
(en rediffusion le samedi suivant à 5 h)

Comment manger végane sur la route

Audio fil du mardi 23 juillet 2019
Emballages de collations véganes diverses posés sur une table.

Quelques aliments véganes faciles à emporter recommandés par Caroline Huard

Photo : Radio-Canada / Olivier Lalande

Berlingots de boisson de soya, lait de coco en poudre pour le café, légumineuses rôties, tempeh séché... Pour maintenir un mode de vie végane en voyage, Caroline « Loounie » Huard conseille d'avoir sur soi de petites collations à ajouter aux aliments trouvés sur place. La cuisinière végane explique à Stéphan Bureau qu'il importe d'être flexible et de ne pas chercher des protéines à tout prix. Elle parle également d'applications utiles pour véganes en transit, comme Happy Cow et Vegan Agogo.

« Ça peut être correct, de ne pas avoir sa protéine dans un repas, affirme Caroline Huard. Si on veut avoir de l’énergie, on peut traîner des aliments qui vont permettre de compléter les repas. Les petites noix, c’est un classique à grignoter entre les repas. Les légumineuses grillées sont une autre solution de rechange. Ce sont des produits transformés, c’est-à-dire qu’ils ont été assemblés en usine. […] On peut en faire à la maison, mais ils vont se conserver un peu moins bien. »

Tentant tempeh

La spécialiste recommande tout particulièrement la charqui de tempeh, qui imite la viande séchée communément appelée « jerky ». « C’est du tempeh asséché et déshydraté, indique-t-elle. Avec un bagel multigrain, on demande juste de la laitue et des tomates, et en cachette, on rajoute notre tempeh. Ça nous fait une espèce de sandwich BLT. C’est délicieux. En randonnée, en camping, c’est super bon aussi. »

Du gruau qui cuit pendant le dodo

Pour le déjeuner à l’hôtel, découvrez le « gruau frigo » : « C’est simplement de l’avoine […], des noix, des graines de chia [et] un petit berlingot de lait de soja… On met ça au frigo toute la nuit et le gruau cuit, si on veut, avec le trempage. Le lendemain, on peut manger ça froid et c’est délicieux. »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi