•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Malala et le ministre Roberge : le deuxième chapitre inconnu de l’histoire

Bien entendu

Avec Stéphan Bureau

En semaine de 9 h à 11 h 30
(en rediffusion à 22 h)

Malala et le ministre Roberge : le deuxième chapitre inconnu de l’histoire

Audio fil du vendredi 12 juillet 2019
Le ministre québécois de l'Éducation Jean-François Roberge tout sourire aux côtés de  la lauréate du Prix Nobel de la paix, Malala Yousafzai, qui porte un voile blanc.

Le ministre québécois de l'Éducation a été ridiculisé après avoir publié cette photo de lui-même avec la récipiendaire du Prix Nobel de la paix, Malala Yousafzai. Plusieurs internautes lui ont fait remarqué que la militante pakistanaise ne pourrait pas enseigner au Québec en raison de son voile.

Photo : @jfrobergeQc/Twitter

« Si ce n'était pas un signe religieux, c'était peut-être un signe d'amateurisme du gouvernement Legault », dit Louis T au sujet de la fameuse photo du ministre de l'Éducation, Jean-François Roberge, avec l'héroïne pakistanaise, dont il a dit qu'elle ne pourrait enseigner au Québec parce qu'elle porte un voile. Il s'est avéré que la jeune femme portait plutôt un dupatta, une écharpe qui n'a pas de connotation religieuse. L'humoriste discute également avec Stéphan Bureau des hommes qui envoient des photos intimes non sollicitées, ainsi que du délaissement des médias traditionnels par le public.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi