Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Stéphan Bureau
Audio fil du jeudi 11 juillet 2019

Des destinations vacances méconnues à découvrir au Canada

Publié le

Vue sur la ville de Saskatoon au coucher du soleil.
La ville de Saskatoon, en Saskatchewan, est une destination canadienne à découvrir, selon Evelyne Charuest.   Photo : iStock

Saskatoon, en Saskatchewan; Salt Spring et Nelson, en Colombie-Britannique; Bonavista, à Terre-Neuve... Ce sont des endroits canadiens en marge du circuit touristique habituel où il fait bon passer ses vacances, selon Evelyne Charuest et Sophie Fouron. La chroniqueuse culturelle et l'animatrice expliquent à Stéphan Bureau que, contrairement à ceux des métropoles touristiques traditionnelles comme Paris ou Venise, les habitants de ces villes y sont encore heureux de rencontrer des vacanciers.

« Je m’attendais à une petite ville un peu endormie, où il n’y a pas grand-chose qui se passe. Que nenni! J’avais tout faux, dit Evelyne Charuest de Saskatoon. J’ai été charmée par cette destination, une ville avec plusieurs ponts, où la nature est quand même généreuse. On est dans les prairies avec le ciel fantastique. On y mange très bien, entre autres à un restaurant de 3 étages, le Vista Lounge, qui m’a vraiment soufflée. Le seul bémol, c’est les moustiques. »

Je compte retourner à Saskatoon en famille tellement j’ai aimé cette ville. C’est une ville avec des habitants relax, accueillants, souriants… C’est le charme coquet d’une petite ville très, très jolie.

Evelyne Charuest
L'île Salt Spring, la plus grosse des îles Gulf du sud, en Colombie-Britannique.
Vue sur l'île de Salt Spring, en Colombie-Britannique Photo : Radio-Canada/Nahila Bendali

Bienvenue dans les années 1970

« C’est entre Victoria et Vancouver, en Colombie-Britannique. Il y a des touristes, mais on ne les voit pas trop, affirme Sophie Fouron à propos de Salt Spring. Tout le monde se ressemble, je trouve. On arrive là en gougounes; on ne sait pas qui est homme d’affaires, qui est backpacker, qui habite là, qui est retraité... Il y a un esprit de communauté exceptionnel. C’est une île où des hippies se sont installés dans les années 1970, et […] ils disent tous que les années 1970 n’ont jamais quitté Salt Spring. »

Chargement en cours