Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Stéphan Bureau
Audio fil du jeudi 4 juillet 2019

Les 5 publicités les plus chères de l’histoire

Publié le

Gros plan flouté sur l'actrice Nicole Kidman, l'air troublé et les cheveux en bataille.
En 2004, une publicité de Chanel mettant en vedette Nicole Kidman et réalisée par Baz Luhrmann est devenue la publicité la plus coûteuse de l'histoire, avec une facture totale de 33 millions de dollars.   Photo : YouTube

Chrysler a déjà payé 12 millions de dollars pour associer son nom à celui du rappeur Eminem; Norwich Union, 13,4 millions pour faire connaître son changement de nom pour Aviva, tandis que la campagne électorale de George W. Bush a coûté 14,2 millions en 2004. La journaliste Myriam Kessiby explique à Stéphan Bureau que la présence d'une vedette dans une publicité suffit à faire exploser ses coûts de production.

5. Chrystler et Eminem : 12 M$ (2011)

« C’est une pub qui n’a pas l’air d’avoir coûté très cher au premier coup d’œil, mais elle met en vedette le rappeur Eminem, qu’il faut payer, sur l’air de la chanson Lose Yourself. […] C’était un gros risque de dépenser autant, parce que le gouvernement avait aidé l’entreprise en difficultés financières. »

4. Norwich Union devient Aviva : 13,4 M$ (2008)

« On a utilisé un paquet de vedettes – Bruce Willis, Ringo Starr, Alice Cooper – pour essayer de montrer que si elles n’avaient pas changé leur nom, elles n’auraient pas eu autant de succès. »

3. La campagne présidentielle de George W. Bush : 14,2 M$

« On a une pub très émotive ou le président Bush se préoccupe de la jeune fille qui a perdu sa mère dans le World Trade Center et de la sécurité de tous les Américains. […] Ce qui a coûté cher là-dedans, c’est le nombre d’États ou ç’a été diffusé simultanément, plusieurs fois. »

2. Le 80e anniversaire de Guinness : 16 M$

« Il n’y a pas vraiment de vedette là-dedans. On se demande pourquoi ça a coûté cher, mais ça s’explique par le concept, la configuration et l’installation de tous les objets. »

1. Chanel no 5 avec Nicole Kidman : 33 M$

« C’est réalisé par Baz Luhrmann, le réalisateur de Moulin Rouge. C’est comme une bande-annonce de film qui présente Nicole Kidman dans le rôle d’une actrice tourmentée par les paparazzis. Le prix vient du concept, de l’exécution, des effets spéciaux, de toutes les personnes clés. Trois millions ont été versés à Nicole Kidman elle-même. »

Chargement en cours