•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bien entendu

Avec Stéphan Bureau

Le samedi de 13 h à 14 h

L’importance surestimée de la littératie financière

Audio fil du jeudi 20 juin 2019
Au milieu d'une nuée de symboles bancaires, un homme semble confus en lisant un document.

La compréhension des notions financières complexes est plus utile aux professionnels qu'aux consommateurs, selon Marc-André Sabourin.

Photo : iStock

« Le problème, ce n'est pas que les gens ne savent pas comment placer leur argent. Le problème, c'est que les gens ont de la difficulté à économiser. » Selon Marc-André Sabourin, les gouvernements et les banques exagèrent l'importance de bien comprendre les mécanismes de la finance, un savoir qui n'est vraiment utile qu'aux professionnels. Le journaliste explique à Stéphan Bureau qu'il vaut mieux éviter la surconsommation, apprendre à négocier et se doter d'une assurance invalidité.

« Si j’ai mal à une dent, ce n’est pas à moi de déterminer si j’ai une carie ou si j’ai une infection de la gencive. C’est le travail de mon dentiste, un professionnel, souligne Marc-André Sabourin. En finance personnelle, c’est la même chose. Mon travail, c’est de ne pas trop dépenser et d’économiser. Pour le reste, je vais voir un professionnel, qui est le planificateur financier. »

Les vrais problèmes à éviter

La surconsommation et l’endettement, en revanche, représentent un véritable fléau, aux yeux du journaliste : « On peut très bien vivre dans le moment présent sans dépenser pour autant. »
Selon lui, tout consommateur a également intérêt à développer ses talents de négociateur, en particulier en ce qui concerne son salaire et son hypothèque.

On l’oublie, mais l’hypothèque est quelque chose qui se négocie. […] Il y a des gens qui le font gratuitement pour vous. Ça s’appelle des courtiers hypothécaires.

Marc-André Sabourin

Protection essentielle

Enfin, l’assurance invalidité est, à son avis, un passage obligé pour protéger son salaire en cas de problème majeur : « S’il y a une chose à faire maintenant pour être certain d’être plus riche plus tard, c’est d’aller chercher une assurance invalidité. »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi