•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bien entendu

Avec Stéphan Bureau

Le samedi de 13 h à 14 h

Rattrapage du 23 juill. 2020 : Drogue, détresse des agriculteurs et F.P. Champagne

Rattrapage

  • La guerre à la drogue vaut-elle toujours la peine?

    En 2018, les États-Unis ont procédé à 1,6 million d'arrestations en lien avec la guerre contre la drogue lancée en 1971 par Richard Nixon. La plupart d'entre elles, soit 86 %, étaient pour possession de drogue, et 43 % concernaient la possession de cannabis. Même dans les camps conservateurs, on réclame maintenant de nouvelles approches. Le journaliste Marc-André Sabourin parle à Stéphan Bureau de l'attrait croissant de la légalisation et de la décriminalisation en guise de solutions.

  • Le cannabis est-il un bon investissement?

    Les 18 plus grandes sociétés productrices de cannabis au Canada ont une valorisation boursière combinée de 14,5 milliards de dollars. Le hic, c'est que cette valeur ne cesse de chuter depuis le 17 octobre 2018, soit la date à laquelle le Canada a décriminalisé l'usage du cannabis à des fins récréatives. L'entrepreneur Julien Brault explique à Stéphan Bureau que les optimistes croient qu'il ne s'agit que d'une période de stabilisation du marché, alors que les pessimistes pensent que les entreprises liées au cannabis se dirigent vers un cul-de-sac.

  • L’insoutenable détresse des agriculteurs

    « On devient de la machinerie. Comme un tracteur. » Il y a 20 mois, Jean-François Hébert, cofondateur de la fromagerie Ruban bleu, à Mercier, s'est enlevé la vie, écrasé comme tant d'autres agriculteurs par l'endettement, le stress, les pressions environnementales, la bureaucratie, l'isolement, la pression du public et tant d'autres difficultés propres à son milieu. Caroline Tardif, sa compagne et copropriétaire, de même que la psychologue Pierrette Desrosiers parlent à Stéphan Bureau de la quasi-impossibilité de prendre du temps pour soi lorsqu'on travaille la terre.

  • L’artiste visuel Manuel Mathieu ne craint pas la chosification

    « Pour moi, le succès, c'est le respect de mes pairs et un réseau qui me soutient. » L'artiste multidisciplinaire d'origine haïtienne se soucie peu d'être associé à la diversité, ou même de son aura de succès après avoir exposé dans plusieurs pays et rejoint les collections des grands musées du Québec. Ses seules préoccupations sont de perfectionner son art et de surprendre ses admirateurs en se trouvant là où l'on ne l'attend pas. Manuel Mathieu explique à Stéphan Bureau que le travail acharné, selon lui, attire les bonnes personnes.

  • François-Philippe Champagne : réinventer la diplomatie en temps de crise

    « Ç'a été l'opération de rapatriement la plus importante du Canada en temps de paix. » Devenu ministre des Affaires étrangères à quelques mois du début de la pandémie, le député de Saint-Maurice–Champlain a veillé personnellement au retour de quelque 50 000 Canadiens après l'éclosion à Wuhan. François-Philippe Champagne discute avec Stéphan Bureau de l'attitude à adopter vis-à-vis des États malveillants, et de l'importance d'inclure plus de pays dans la lutte pour les droits de la personne.

Vous aimerez aussi