•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bien entendu

Bien entendu

Avec Stéphan Bureau

En semaine de 9 h à 11 h 30
(en rediffusion à 22 h)

Rattrapage du 17 juin 2020 : Laurence Jalbert, plateau sciences et Amazonie

Rattrapage

  • Être une femme dans l’industrie de la construction

    Annie Cartier, opératrice de machinerie lourde, travaille sur les chantiers de construction depuis 12 ans. Sylvia Chouinard, psychologue de formation, s'est retrouvée entrepreneure par hasard et a développé une passion pour la construction. Accompagnées de la sociologue Élise Dumont-Lagacé, elles discutent de la réalité de leur situation, alors que la part des femmes sur les chantiers au Québec est de seulement 2,13 %.

  • Au pays de Nana Mouskouri avec Laurence Jalbert

    Toute la semaine, Stéphan Bureau reçoit des artistes qui auraient dû se produire aux Francos de Montréal. Ce soir, l'auteure-compositrice-interprète Laurence Jalbert devait présenter son spectacle Au pays de Nana Mouskouri. Elle raconte la place que tient pour elle cette grande chanteuse, à qui elle a consacré un album de reprises l'automne dernier.

  • Des chiens pourraient détecter la COVID-19, selon un chercheur

    Vous les voyez dans les aéroports alors qu'ils tentent de détecter des drogues et des explosifs dans les bagages des voyageurs. Les chiens ont un flair de 10 000 à 20 000 fois plus développé que celui des humains. Seraient-ils capables de détecter également la COVID-19? « Une fois de plus, le nez du chien nous montre ce qu'il est capable de faire », énonce Dominique Grandjean, chef du service vétérinaire des sapeurs-pompiers de Paris et professeur à l'École nationale vétérinaire d'Alfort (ENVA). Les premiers résultats des recherches qu'il supervise l'ont stupéfié.

  • Une situation sanitaire particulièrement inquiétante en Amazonie

    Stéphan Bureau reçoit le photographe Sebastião Salgado, qui dénonce le « génocide sanitaire » dont sont victimes, selon lui, les populations autochtones d'Amazonie. Pour alerter les opinions publiques brésilienne et internationale de la situation de ces peuples menacés à la fois par la déforestation et par l'épidémie de COVID-19, il a lancé avec sa conjointe une pétition qui a déjà recueilli près de 300 000 signatures.

Vous aimerez aussi