•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bien entendu

Bien entendu

Avec Stéphan Bureau

Du lundi au jeudi de 9 h à 11 h 30 (du 21 au 24 déc.)
En semaine de 9 h à 11 h 30 (du 28 déc. au 8 janv.)
(en rediffusion à 22 h)

Rattrapage du 17 juin 2020 : Laurence Jalbert, plateau sciences et Amazonie

Rattrapage

  • Annie Cartier, opératrice de machinerie lourde, travaille sur les chantiers de construction depuis 12 ans. Sylvia Chouinard, psychologue de formation, s'est retrouvée entrepreneure par hasard et a développé une passion pour la construction. Accompagnées de la sociologue Élise Dumont-Lagacé, elles discutent de la réalité de leur situation, alors que la part des femmes sur les chantiers au Québec est de seulement 2,13 %.

  • Toute la semaine, Stéphan Bureau reçoit des artistes qui auraient dû se produire aux Francos de Montréal. Ce soir, l'auteure-compositrice-interprète Laurence Jalbert devait présenter son spectacle Au pays de Nana Mouskouri. Elle raconte la place que tient pour elle cette grande chanteuse, à qui elle a consacré un album de reprises l'automne dernier.

  • Vous les voyez dans les aéroports alors qu'ils tentent de détecter des drogues et des explosifs dans les bagages des voyageurs. Les chiens ont un flair de 10 000 à 20 000 fois plus développé que celui des humains. Seraient-ils capables de détecter également la COVID-19? « Une fois de plus, le nez du chien nous montre ce qu'il est capable de faire », énonce Dominique Grandjean, chef du service vétérinaire des sapeurs-pompiers de Paris et professeur à l'École nationale vétérinaire d'Alfort (ENVA). Les premiers résultats des recherches qu'il supervise l'ont stupéfié.

  • Stéphan Bureau reçoit le photographe Sebastião Salgado, qui dénonce le « génocide sanitaire » dont sont victimes, selon lui, les populations autochtones d'Amazonie. Pour alerter les opinions publiques brésilienne et internationale de la situation de ces peuples menacés à la fois par la déforestation et par l'épidémie de COVID-19, il a lancé avec sa conjointe une pétition qui a déjà recueilli près de 300 000 signatures.

Vous aimerez aussi