•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bien entendu

Bien entendu

Avec Stéphan Bureau

Le samedi de 13 h à 14 h
(en rediffusion le samedi suivant à 5 h)

Audio fil du mardi 9 juillet 2019

Audio fil

  • Christian Tétreault : faire connaissance avec la sobriété après le deuil

    Le chroniqueur et éditorialiste sportif bien connu est aussi, depuis 20 ans, un auteur accompli. Outre Je m'appelle Marie, à propos de sa fille morte il y a plus de 30 ans, il a publié, au printemps, Nos enfants sont immortels, en hommage aux parents d'enfants disparus, et s'apprête à lancer Conversations avec Marie à l'automne. Christian Tétreault explique à Stéphan Bureau comment il a fait de l'alcool son outil de travail.

  • L’étonnante diversité culturelle du Nunavut

    Parmi les 36 000 personnes qui habitent sur ce territoire dont on célèbre cette année le 20e anniversaire, on trouve une communauté africaine, une communauté asiatique, ainsi qu'un groupe-culte de heavy metal, entre autres. En ce Jour du Nunavut, Eilís Quinn, journaliste, et le Dr Patrick Foucault, médecin, expliquent à Stéphan Bureau que le dernier territoire canadien officiellement constitué est loin d'être la terre d'isolement et de solitude que l'on s'imagine.

  • Pourquoi on aime la télévision déprimante

    Des séries comme Tchernobyl, sur la catastrophe nucléaire de 1986, ou When They See Us, sur les fausses accusations portées contre un groupe de jeunes Noirs en 1989, nous permettent d'apprendre sur l'histoire et nourrissent notre soif de justice, estiment Hugo Dumas, Marie Plourde et Pierre Barrette. Des séries de fiction comme La servante écarlate alimentent par ailleurs notre réflexion sur les défis de notre société. Le chroniqueur, la politicienne et le sémiologue expliquent à Stéphan Bureau que ces œuvres remettent en question notre rapport au réel.

  • Un vin lyonnais à découvrir, selon Élyse Lambert

    De passage dans l'un des centres de la gastronomie française, la première Master Sommelier québécoise a visité ses incontournables, comme Emma, Chez Thomas, le Café Terroir et le Muraato, mais aussi le domaine Louis-Claude Desvignes, qui produit quelques-uns des vins les plus emblématiques de la région du Beaujolais. Elle recommande à Stéphan Bureau un morgon bien charpenté, qu'on peut également trouver chez nous.

  • Comment la gastronomie française a changé le cours de l’humanité

    De l'habitude de converser en mangeant à la manière de dresser une table, en passant par les instruments dont l'on se sert, l'usage du pain et des épices et l'invention du restaurant, c'est tout un pan de la culture occidentale qui émane de la tradition culinaire française. La nutritionniste Hélène Laurendeau raconte à Stéphan Bureau comment la Révolution française a stimulé le goût du café dans la population.

  • Comment « véganiser » la gastronomie française

    « Je pense que c'est la cuisine qui nous pose le plus de problèmes comme véganes. » Selon Caroline Huard, la première étape pour recréer les classiques français est de penser gras. Il faut remplacer les beurres par l'huile d'olive, les blancs d'œufs par l'aquafaba, adopter la crème à base de noix de cajou ou la crème de soya et les « fauxmages » artisans. La cuisinière végane explique à Stéphan Bureau qu'il existe aussi des produits de substitution vendus à l'épicerie, mais qu'ils sont souvent hypertransformés. Elle propose également une recette de foie gras végane.

  • Profession : cultivatrice de fleurs comestibles

    Pissenlits, fleurs de carotte, oseille, hémérocalles... Dianne Duquet se spécialise dans la culture de plantes comestibles souvent laissées de côté par les producteurs maraîchers. Elle approvisionne notamment de grands restaurants comme le Toqué! et le Montréal Plaza. La propriétaire du jardin Calendula, à Dunham, explique à Stéphan Bureau qu'une grande proportion de son jardin est composée de ce que plusieurs personnes considéreraient comme des mauvaises herbes.

  • Les progrès impressionnants de la culture rouliplanchiste

    En 2020, la planche à roulettes deviendra une discipline olympique aux Jeux de Tokyo. En fin de semaine, un nouveau planchodrome sera inauguré à Montréal lors d'une étape de la série professionnelle Vans Park. Alex Auchu, de Vans Canada, Annie Guglia, espoir olympique, et Dan Mathieu, de SBC Skateboard Magazine, discutent avec Stéphan Bureau de la reconnaissance croissante de la planche à roulettes depuis son apparition dans les années 1940.

Vous aimerez aussi