•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bien entendu

Bien entendu

Avec Stéphan Bureau

Le samedi de 13 h à 14 h
(en rediffusion le samedi suivant à 5 h)

Audio fil du mardi 18 juin 2019

Audio fil

  • Le surtourisme a-t-il tué le plaisir du voyage?

    Selon Rodolphe Christin, le tourisme de masse a creusé les inégalités dans le monde, et son empreinte écologique a atteint des proportions exagérées. Paul Arsenault, lui, croit qu'il est élitiste et méprisant de culpabiliser les voyageurs qui désirent voir les merveilles du monde. En compagnie de Pierre-Luc Côté, aventurier, et de Caroline Moireau, globe-trotteuse, le sociologue et le professeur en tourisme discutent avec Stéphan Bureau de l'existence ou non d'un tourisme excessif.

  • L’hommage de Mario Pelchat à Aznavour

    À l'occasion des Francos de Montréal, le chanteur de charme donnera samedi un concert hommage à Charles Aznavour, mort en octobre 2018 à 94 ans. En avril, il faisait paraître Pelchat désormais Aznavour, un albumde reprises du géant de la chanson française. Mario Pelchat parle à Stéphan Bureau de la difficulté de bien chanter Aznavour.

  • La pouponnière de homards qui veut repeupler la Gaspésie

    À l'Écloserie de Grande-Rivière, en Gaspésie, un laboratoire travaille depuis neuf ans à compenser ce que les pêcheurs prennent des fonds marins en les ensemençant avec des bébés homards. Depuis 2010, environ 700 000 homards ont pu grandir en mer grâce au travail du biologiste Jean Côté. La nutritionniste Hélène Laurendeau raconte à Stéphan Bureau ce qu'elle a vu lors de sa visite du laboratoire.

  • Comment transporter plus efficacement les produits des Îles-de-la-Madeleine

    Homard, crabe des neiges, pétoncles, mactre... Les produits d'appellation La renaissance des Îles sont de grande qualité, mais difficiles à acheminer vers le reste du Québec, puisque les compagnies aériennes priorisent les passagers humains. Charles-Antoine Crête, chef cuisinier, parle à Stéphan Bureau de l'importance de trouver plus de produits exportables des Îles-de-la-Madeleine, mais aussi de développer des liens humains avec les producteurs de cette région.

  • Comment planifier ses visites agrotouristiques

    Pour bien profiter des produits de l'agriculture et de la viticulture de nos régions, il importe de s'informer au sujet des artisans et des producteurs du coin que l'on prévoit visiter, d'être curieux, de prendre rendez-vous et d'avoir avec soi glacière et nécessaire à pique-nique. Élyse Lambert, Master Sommelier, parle à Stéphan Bureau d'un domaine essentiel à visiter dans les Cantons-de-l'Est, ainsi que du livre Prenez le champ, de Julie Aubé.

  • Les 5 plus grands mythes sur les véganes

    Il est faux de croire que les véganes sont radicaux, extrémistes et dogmatiques, que leur alimentation manque de nutriments ou qu'ils souffrent de troubles alimentaires, selon Caroline Huard. La spécialiste de la culture végane explique à Stéphan Bureau qu'il ne faut pas confondre la nécessité pour un végane d'annoncer ses couleurs à autrui et l'endoctrinement.

  • Quoi boire avec le homard et les pétoncles, selon Élyse Lambert

    « Il y a plusieurs vins véganes. C'est juste que les gens ne l'affichent pas. » La première Master Sommelier du Québec propose un vin sans produits dérivés du poisson – souvent utilisés à la fin de l'élaboration des vins – pour déguster avec les produits canadiens de la mer. Elle propose à Stéphan Bureau un grand sylvaner fraîchement arrivé au pays ainsi qu'un mousseux québécois.

  • Les chefs-d’œuvre et les regrets de Roger Taillibert, artisan sportif

    « Toute l'histoire des civilisations, vous la trouvez dans la peinture comme dans l'architecture. C'est le plus grand dictionnaire du monde. » Le père du stade olympique de Montréal n'est pas seulement un architecte important. L'homme de 93 ans s'adonne également à la peinture depuis 30 ans. En compagnie d'Alain Stanké, commissaire de la toute première exposition de peintures à lui être consacrée, Roger Taillibert parle à Stéphan Bureau de l'importance du sport dans son travail, mais aussi de ses regrets concernant le stade.

Vous aimerez aussi