•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Accueil | Bien entendu

Bien entendu

Avec Stéphan Bureau

Du lundi au jeudi de 9 h à 11 h 30 (du 21 au 24 déc.)
En semaine de 9 h à 11 h 30 (du 28 déc. au 8 janv.)
(en rediffusion à 22 h)

Accueil - Bien entendu

Rattrapage du 8 janvier 2021 : La santé réimaginée, culture et Mary Shelley

Rattrapage

  • Prévention, autonomie individuelle, communauté, bien-être physique et mental... Ces éléments essentiels à une approche de santé durable ont été écartés au profit de la médicalisation des soins, déplorent des experts. Quatre d'entre eux discutent avec Stéphan Bureau de la nécessité d'amener les systèmes de santé à réinvestir dans les personnes, et non seulement dans les établissements.

  • « Même quand on est dans les scènes familiales, traditionnelles, il y a déjà quelque chose d'inquiétant », dit Georges Privet au sujet de cette nouveauté mettant en vedette Jude Law et Carrie Coon. « [Le réalisateur] Sean Durkin déploie tout l'arsenal du cinéma des années 70. » Helen Faradji y a vu un film politique : « C'est un regard extrêmement cinglant, voire terrifiant sur les ravages du capitalisme. » Les deux critiques de cinéma expliquent à Stéphan Bureau pourquoi il faut voir ce film offert en location en ligne.

  • « Une femme qui se lance dans un écrit fantastique, c'est subversif. » En publiant en 1818, à l'âge de 19 ans, Frankenstein ou le Prométhée moderne, l'écrivaine anglaise a fait preuve d'une double audace, puisque la littérature était vue comme un domaine masculin. L'auteur Olivier Larizza, spécialiste de Mary Shelley, raconte à Stéphan Bureau comment, par son œuvre et par sa vie, cette figure audacieuse a suivi les traces de sa mère, la protoféministe Mary Wollstonecraft Godwin.

Vous aimerez aussi