•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La belle époque des créations collectives au théâtre québécois

Aujourd'hui l'histoire

Avec Jacques Beauchamp

Du lundi au jeudi de 20 h à 20 h 30

La belle époque des créations collectives au théâtre québécois

Audio fil du mardi 20 novembre 2018
Quatre acteurs de théâtre sont sur scène, l'un d'entre eux marche sur une poutre surélevée.

La pièce « Partez pas en peur », du Théâtre Parminou, en 1978-1979.

Photo : Théâtre Parminou

« C'est à partir de ce moment-là que le théâtre québécois se désolidarise un peu du texte dramatique classique et qu'il s'éclate, qu'il se déconstruit et qu'il devient très politique », raconte le critique de théâtre Philippe Couture au sujet de ce mouvement apparu à la toute fin des années 60.

Le Grand Cirque ordinaire, le Théâtre Euh!, le Théâtre expérimental de Montréal, le Théâtre Parminou… L’état d’esprit de ces troupes du Québec des années 70 et 80 reposait sur le caractère éphémère de leur démarche artistique.

Le contexte sociopolitique est la post-Révolution tranquille. […] Les baby-boomers […] sont jeunes à cette époque. Ils sont nombreux, ils cherchent à réinventer le Québec et à créer leur propre structure. Et ce mouvement politique aura des échos sur la scène théâtrale où on voudra réinventer de nouvelles structures.

Philippe Couture, critique de théâtre

Fernand Villemure, considéré comme le premier historien des créations collectives au Québec, définit ce genre comme suit : « C’est une pièce dans laquelle les comédiens sont plus que des simples interprètes. Ils participent à l’écriture du spectacle globalement. [La pièce] est dépourvue de texte permanent. L’improvisation est encouragée à toutes les étapes de création et des représentations. C’est une pièce contestataire et révolutionnaire, qui s’appuie vraiment sur la sociologie, qui veut représenter le monde social et contester le pouvoir établi. »

Le théâtre collectif s’inspire de la contreculture californienne, dont le Living Theatre et le Bread and Puppet Theater. Celle-ci influence notamment le Théâtre Euh! et le Théâtre Parminou. Mai 68 et le socialisme ont également marqué de nombreux créateurs.

Ce théâtre est résolument engagé politiquement, voire synonyme de populisme de gauche, et parfois de marxisme-léninisme. Il participera notamment au mouvement indépendantiste, surtout prôné par le Parti québécois de René Lévesque.

C’est vraiment un théâtre militant. […] L’objectif politique de ces troupes devait prendre le dessus sur les individualités. Les acteurs devaient demeurer anonymes pour le bien de l’objectif commun.

Philippe Couture, critique de théâtre

L’autorité de l’auteur et du metteur en scène est ainsi contestée pour créer une œuvre collective. La prise de décision est égalitaire, ce qui mènera d’ailleurs au déclin de ces compagnies théâtrales.

Un héritage encore visible

Même si le théâtre collectif a été éphémère, son influence est encore perceptible aujourd’hui, notamment dans le théâtre interdisciplinaire et la danse-théâtre. « On n’est plus dans une relation de suprématie du texte. C’est également mondial. Le théâtre contemporain international suit cette nouvelle façon d’écrire en collectif, par improvisation dirigée », explique Philippe Couture.

Robert Lepage regarde intensément ses mains.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Robert Lepage en 1992

Photo : Radio-Canada

Au Québec, Robert Lepage a suivi dès ses débuts, dans les années 80, certains principes d’écriture collective. Et la vogue actuelle du théâtre documentaire fait également partie de la filiation des créations collectives des années 70.

Les tribunes de Radio-Canada.ca font peau neuve

Les tribunes de Radio-Canada.ca sont actuellement fermées pour permettre de grandes rénovations destinées à rendre votre expérience encore plus agréable.

Quelques points à retenir:

  • Vos nom d'usager et mot de passe demeurent inchangés
  • Les commentaires publiés ces derniers mois seront transférés graduellement
  • La modération des commentaires se fera selon les mêmes règles.
Nous croyons que ce changement rendra votre expérience sur Radio-Canada.ca encore plus intéressante et interactive.

À plus tard!

L'équipe de Radio-Canada.ca

Vous aimerez aussi