•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Halles ou l’histoire du ventre de Paris

Aujourd'hui l'histoire

Avec Jacques Beauchamp

Du lundi au jeudi de 20 h à 20 h 30

Les Halles ou l’histoire du ventre de Paris

Audio fil du mercredi 7 novembre 2018
Un bâtiment allongé avec des formes longitudinales arrondies.

Une vue aérienne de La Canopée aux Halles de Paris, inaugurée en 2016, dont la conception revient aux architectes Jacques Anziutti et Patrick Berger.

Photo : Reuters / Philippe Wojazer

Pendant huit siècles, les Halles ont été « le ventre de Paris », comme l'écrivait Émile Zola dans son roman du même nom. Chaque jour, les viandes et les produits maraîchers transitaient dans ce gigantesque quadrilatère, situé alors au centre de la ville, afin de nourrir les habitants de la région. Jugées insalubres, les Halles de Paris ont été détruites et déménagées en 1969, ce qui a créé une vive controverse au sein de la population parisienne.

Pour moi, Paris sans les Halles, ce n’est pas Paris.

Un Parisien, interviewé dans un reportage à la radio française sur la destruction des Halles en mars 1969

C'est en 1137 que le roi Louis VI achète le terrain qui accueillera les Halles sur la rive nord de la Seine, tout près de la voie fluviale. Le centre d’échanges prospère, et en 1543, puis en 1572, de nouvelles structures avec des portiques et des galeries y sont aménagées.

Au fil des siècles et de la demande toujours croissante, l’endroit est toujours encombré, en plus d’être infesté de rongeurs. Au milieu du 19e siècle, Napoléon III charge l’architecte Victor Baltard, issu de l’École des Beaux-Arts de Paris, d’y aménager une structure propre à l’ensemble des Halles. Les nouvelles Halles devront refléter l’époque de l’âge industrielle avec un marché qu’on veut moderne.

On dit un chef-d’œuvre de légèreté et de transparence.

Éric Dussault, historien

Les 10 pavillons qui y sont alors construits sont formés d’une structure métallique, ce qui est novateur à l’époque. Dès leur inauguration, les Halles sont déjà au maximum de leur capacité, même si elles font plus de trois hectares. À la fin du 19e siècle, la population de Paris dépasse les 2 millions d’habitants.

Cet âge d’or des Halles de Paris est, encore aujourd'hui, bien présent dans la mémoire de nombreux Parisiens. Il s’y côtoyait des professions uniques, dont certaines ont disparu, telles que les tasseurs, poissardes, gardeuses, marchandes aux petits pas (fruits et légumes fanés) ou encore les célèbres « forts des Halles », ces manutentionnaires capables de déplacer de lourdes charges.

C’est ainsi tout un microcosme qui a continué à se développer durant un siècle sous la structure de fer des Halles de Paris, chaque journée culminant dans des discussions autour d’un verre de l’un des bistrots du coin. Avec la démolition des Halles, ce sont des accents, un vocabulaire et des histoires uniques qui se sont perdus.

C'est en 1959 que les autorités ont annoncé le démantèlement et le déménagement des Halles en périphérie de la ville pour, encore une fois, des raisons d’insalubrité, mais aussi parce que l’endroit créait beaucoup de congestion au centre de la ville. Le marché a finalement été fermé en 1969, et remplacé par un centre commercial. La décision a créé la controverse, et occasionné, jusqu’en 1979, un immense chantier au cœur de la ville.

En 2016, une nouvelle structure de verre, La Canopée, y a été inaugurée. On y trouve entre autres un centre culturel et une médiathèque, ce qui a redonné un aspect culturel à l’endroit.

Les tribunes de Radio-Canada.ca font peau neuve

Les tribunes de Radio-Canada.ca sont actuellement fermées pour permettre de grandes rénovations destinées à rendre votre expérience encore plus agréable.

Quelques points à retenir:

  • Vos nom d'usager et mot de passe demeurent inchangés
  • Les commentaires publiés ces derniers mois seront transférés graduellement
  • La modération des commentaires se fera selon les mêmes règles.
Nous croyons que ce changement rendra votre expérience sur Radio-Canada.ca encore plus intéressante et interactive.

À plus tard!

L'équipe de Radio-Canada.ca

Vous aimerez aussi