Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Jacques Beauchamp
Audio fil du mercredi 22 août 2018

George Sand, une femme libre aussi prolifique que Victor Hugo

Publié le

Détail d'une photo de George Sand prise à l'atelier de Félix Nadar.
George Sand en 1864   Photo : Gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France / Nadar

Pendant un demi-siècle, George Sand (1804-1876) a rédigé de nombreux contes, nouvelles et romans, auxquels s'ajoutent une vingtaine de pièces de théâtre et une correspondance colossale. C'est pourtant le souvenir de la femme et de ses relations amoureuses, dont celles avec Alfred de Musset et Chopin, qui s'imposent à nos esprits quand on évoque son nom. Trois passionnées de cette grande écrivaine, Renée Joyal, Lise Bissonnette et Martine Reid, parlent de sa vie et de son œuvre.

Née Amantine Aurore Lucile Dupin, la baronne Dudevant adopte le nom de plume de George Sand au début des années 1830. Dans ses romans, par le biais d’intrigues sentimentales, elle montre comment des femmes sont en sujétion aux hommes. Ses descriptions de mœurs libres et de scènes d’adultère mèneront à la censure de certains de ses ouvrages.

Une femme d’action et d’engagement social

George Sand ose vivre librement. De gauche et féministe, elle a des amants, porte le pantalon et fume. Elle écrit des articles politiques pour favoriser une meilleure justice sociale et un partage des biens.

La romancière s’engage pendant toute sa vie à aider les pauvres. Dans deux de ses livres, La ville noire et Le marquis de Villemer, elle dénonce aussi l’exploitation des ouvriers et des dentellières.

Les lieux de savoir, par exemple les universités, se sont emparés de son corpus et ont commencé à en montrer la très profonde originalité et la grande inventivité.

Martine Reid, professeure de littérature

Par leur description juste de l’univers paysan, les romans champêtres de George Sand acquièrent une grande popularité au 20e siècle. Depuis quelques décennies, on découvre également la richesse de ses autres romans, de son autobiographie et de sa correspondance.

Nos invitées

Renée Joyal, professeure de droit à la retraite et auteure du livre Germaine de Staël et George Sand : les parcours singuliers de deux femmes d’exception (2016)
Lise Bissonnette, écrivaine, ancienne directrice de la Grande Bibliothèque du Québec et auteure de l’ouvrage Maurice Sand : une œuvre et son brisant au 19e siècle (2016)
Martine Reid, professeure à l’Université de Lille, spécialiste de la littérature du 19e siècle et des femmes auteures. Elle a rédigé la biographie George Sand, en 2016.

Liste des ouvrages de George Sand cités
Indiana (1832)
Les maîtres mosaïstes (1838)
Gabriel (1839), l’histoire d’une jeune femme élevée comme un garçon
Consuelo (1843)
La comtesse de Rudolstadt (1843)
La mare au diable (1846)
La petite Fadette (1849)
Les maîtres sonneurs (1853)
Histoire de ma vie (1855)
La ville noire (1860)
Le marquis de Villemer (1860)
Mademoiselle La Quintinie (1863)
La correspondance entre Flaubert et George Sand

Chargement en cours