Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Jacques Beauchamp
Audio fil du jeudi 22 février 2018

L’Atlantide : à la recherche de la civilisation engloutie

Publié le

Des colonnes de ruines antiques submergées
Une illustration fictive de ruines de l'Atlantide   Photo : iStock

Le mythe selon lequel une grande île et ses habitants auraient disparu subitement dans un raz-de-marée a traversé les siècles. L'historien Raphaël Weyland décrit la fascination entourant cette légende, propagée par Platon, qui a refait surface lors de fouilles archéologiques récentes.

À l’instar d’autres histoires d’engloutissement d’îles présentes dans les civilisations du monde entier, celle de l’Atlantide évoque l’idée d’un paradis perdu. Selon le récit le plus courant, les Atlantes formaient un peuple très avancé ayant subi comme punition divine la disparition de son île.

La mention de l’Atlantide par Platon
Le philosophe grec Platon décrit l’Atlantide dans deux de ses dialogues, le Timée et le Critias. À travers la voix du personnage de Critias, il raconte que les habitants d’une île, grande comme tout le Proche-Orient, avaient fait la guerre à la ville d’Athènes. Après leur défaite, leur île se serait abîmée dans la mer.

Platon pose les bases d’un mythe qui se perpétue à travers diverses œuvres littéraires et par l’histoire orale. Il n’est toutefois pas clair si Platon a créé ce récit ou s’il l’a rapporté d’une légende existante.

Carte fantaisiste de l'Atlantide
Carte fantaisiste de l'Atlantide d'Athanasius Kircher datant de 1678 (le nord est en bas)   Photo : Wikipédia

Le mystère Atlantide
Plusieurs questions demeurent sans réponse au sujet de l’Atlantide. Ce continent a-t-il déjà existé? Et si oui, où se trouvait-il? Selon différentes versions de l’histoire, il se serait situé près de l’île de Crête ou bien de l’autre côté de l’Atlantique.

À partir du 19e siècle, un mouvement pseudo-scientifique prend forme pour le localiser. Dans les années 1930, les fouilles ayant lieu à Santorin, en Grèce, nourrissent l’idée selon laquelle l’Atlantide a existé. L’archéologue Spyridon Marinatos découvre les vestiges d’une ville enfouie sous 10 à 15 mètres de dépôts volcaniques. Cette cité, Akrotiri, est un avant-poste de la civilisation minoenne (de 1800 à 1200 avant notre ère). Or, si elle a été détruite par une catastrophe naturelle, son anéantissement n’a pas l’ampleur de la destruction de l’Atlantide.

Se fier aux textes de Platon
Dans les années 2000, des scientifiques se mettent d’accord sur 24 points tirés des dialogues de Platon qui pourront aider à retrouver l’Atlantide. L’île doit notamment être entourée de falaises, posséder certains types de métaux et ne pas être trop loin d’Athènes. Mais en tenant compte de tous les points de cette liste, l’existence de l’Atlantide devient impossible.

« Les idées d’une catastrophe naturelle dans la ville de Santorin qui aurait créé un raz-de-marée tel qu’il aurait laissé un impact dans la psyché humaine et qui se serait ensuite réverbérée par Platon, cela, je peux l’imaginer », affirme Raphaël Weyland. « De là à imaginer qu’on va trouver dans le fond de la mer une grande civilisation avec des métaux extraterrestres qui auraient été construits par des extraterrestres, des choses de ce genre-là, je n’y crois d’aucune manière. »

Chargement en cours