Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Jacques Beauchamp
Audio fil du jeudi 8 février 2018

Johnny Weissmuller, glorieux aux Olympiques et dans le rôle de Tarzan

Publié le

Johnny Weissmuller en avril 1922
Johnny Weissmuller en avril 1922   Photo : Getty Images / Topical Press Agency

Grand nageur – applaudi aux Jeux olympiques de Paris en 1924 – puis grande vedette du cinéma – il a été le premier à jouer Tarzan dans un long métrage parlant –, l'Américain Johnny Weissmuller a ébloui les foules dans tout ce qu'il a accompli. « Pourtant, raconte le journaliste Pierre Dufault, il était d'origine modeste et semblait constamment étonné de ce qui lui arrivait. »

Né en Autriche-Hongrie (dans un petit village aujourd’hui situé en Roumanie), puis grandissant en Pennsylvanie et à Chicago auprès d’un père alcoolique et violent qu’il perd à l’âge de 10 ans, Johnny Weissmuller ne bénéficie pas, enfant, d’un milieu de vie propice à l’épanouissement. Il commence tout de même à pratiquer assidûment la natation à partir de 9 ans et s’y met plus sérieusement quelques années plus tard, à la faveur de sa rencontre avec Bill Bachrach. Presque un « dictateur du sport », l’entraîneur l’initie à sa méthode musclée, laquelle ne s’embarrasse pas de renforcement positif, mais donne des résultats rapides et spectaculaires. « Tu seras mon esclave, lui dit-il, et tu me maudiras, mais à la fin, tu battras tous les records. »

Une succession d’exploits
Bill Bachrach n’a pas menti. Le 9 juillet 1922, Weissmuller réussit à nager 100 mètres en moins de 1 minute. Il est le premier au monde à réaliser cet exploit, qui plus est lors d’une simple compétition nationale. Le nageur a alors 18 ans. L’année suivante, nouveau record : il nage 400 mètres en moins de 5 minutes.

Aux Jeux olympiques de Paris en 1924, il s’impose comme le premier crawleur moderne, éblouissant les spectateurs avec son style particulier : un mouvement de jambe infiniment souple et une technique de respiration inspirée du water-polo. Adulé par un public époustouflé, il devient dès lors une vedette populaire.

Inventeur du cri de Tarzan

Portrait de Maureen O'Sullivan dans les bras de Johnny Weissmuller dans <em>Tarzan s'évade</em> (1936)
Portrait de Maureen O'Sullivan dans les bras de Johnny Weissmuller dans Tarzan s'évade (1936)   Photo : Metro-Goldwyn-Mayer (MGM)

Le cinéma arrive dans la vie de Johnny Weissmuller de manière totalement non préméditée. Repéré par un producteur, l’athlète prend les traits de Tarzan dans le premier film parlant mettant en scène le célèbre homme-singe. Il est le premier à lancer le célèbre cri de Tarzan, féroce ululement qu’il pousse en se balançant sur une liane. Weissmuller puise alors dans ses origines allemandes et dans sa maîtrise du yodelage.

Il joue ce rôle 20 ans, dans une douzaine de films racontant les aventures du roi de la jungle, avec un succès continuellement renouvelé.

Chargement en cours