•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’arrivée au pouvoir de Robert Bourassa en 1970

Aujourd'hui l'histoire

Avec Jacques Beauchamp

En reprise tout l'été
Du lundi au vendredi de 23 h 30 à minuit

L’arrivée au pouvoir de Robert Bourassa en 1970

Audio fil du mercredi 4 octobre 2017
Portrait de Robert Bourassa vers 1970

Robert Bourassa devient premier ministre du Québec en 1970.

Photo : Radio-Canada / Guy Dubois

Le 29 avril 1970, Robert Bourassa est devenu le plus jeune premier ministre de l'histoire de la province. Il n'avait que 36 ans. Ce soir-là, le Parti libéral du Québec a remporté 72 des 108 sièges de l'Assemblée nationale, soit 2 sièges sur 3. L'historien Jean-Charles Panneton raconte la prise de pouvoir par le jeune Robert Bourassa.

Quelques mois avant qu’il soit élu premier ministre, l’économiste Robert Bourassa devient chef du Parti libéral du Québec après une course assez rude. Le 17 janvier 1970, il remporte avec une majorité absolue le congrès à la direction du parti contre Pierre Laporte et Claude Wagner. Il compte alors peu d’expérience politique, puisqu’il n’a été élu député qu’en 1966.

Quatre partis en campagne électorale
Le premier ministre unioniste Jean-Jacques Bertrand déclenche la campagne électorale le 12 mars 1970. En plus du Parti libéral du Québec et de l’Union nationale, le Ralliement créditiste et le Parti québécois présentent des candidats.

Le parti de Robert Bourassa domine la campagne face à l’Union nationale de Bertrand. Il s’attaque surtout aux arguments économiques du Parti québécois à l’égard de la souveraineté du Québec. Bourassa s’engage aussi à créer 100 000 emplois dans la province.

Le coup de la Brink’s
Le 26 avril 1970, trois jours avant le scrutin, les journaux signalent que des fourgons de la compagnie Brink’s seraient partis avec des valeurs mobilières de la compagnie Royal Trust. Cette histoire de fuite de capitaux, qu’on dit causée par l’éventualité d’une élection péquiste, aurait été montée par le milieu des affaires. Elle fait chuter l’appui accordé au Parti québécois.

Victoire facile du Parti libéral de Bourassa
Le 29 avril 1970, le Parti libéral du Québec obtient un gouvernement majoritaire avec 45,4 % des voix. Les trois autres partis se partagent le reste du vote (Union nationale : 17 sièges, Ralliements créditistes : 12 sièges, Parti québécois : 7 sièges).

Robert Bourassa connaît toutefois une arrivée au pouvoir difficile. Dès l’automne, il doit faire face à la crise d’Octobre. Il fait alors appel à Ottawa, qui mettra en place la Loi sur les mesures de guerre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi