•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les sinistres révélations de l’affaire Salé-Pelletier sur le patinage artistique

Aujourd'hui l'histoire

Avec Jacques Beauchamp

Du lundi au vendredi de 23 h 30 à minuit

Les sinistres révélations de l’affaire Salé-Pelletier sur le patinage artistique

Les patineurs Jamie Salé et David Pelletier en action.

Jamie Salé et David Pelletier aux Jeux olympiques de Salt Lake City, en 2002

Photo : Getty Images / Gary M. Prior

C'est une bête histoire de marchandage qui a coûté, le 11 février 2002, la médaille d'or aux Albertains Jamie Salé et David Pelletier aux Jeux olympiques de Salt Lake City, dans l'épreuve de danse sur glace en couple. Dans un jury partagé entre des sympathisants de l'Est et de l'Ouest, une juge française s'est rangée du côté des Russes afin de favoriser la France dans d'autres épreuves. Robert Frosi, journaliste sportif, rend compte de la consternation du public, des médias et même de la machine olympique devant une injustice aussi manifeste.

Le couple Salé-Pelletier fait équipe depuis seulement trois ans au moment des Jeux d’hiver de 2002, mais, déjà, il est grand favori. Il a remporté presque toutes les compétitions auxquelles il a participé, dont les Championnats du monde de Vancouver de 2001.

De Russie, le tandem que forment Elena Berejnaïa et Anton Sikharulidze part lui aussi avec un avantage. Il a déjà été sacré champion du monde ainsi que champion d’Europe. Cela fait par ailleurs 40 ans que la Russie domine le patinage artistique en couple aux Jeux olympiques.

Pour les observateurs, Berejnaïa et Sikharulidze représentent la tradition, à Salt Lake City. Salé et Pelletier incarnent le renouveau.

David Pelletier regarde Jamie Salé en conférence de presse.

David Pelletier et Jamie Salé en conférence de presse le lendemain de leur performance olympique en 2002.

Photo : Associated Press / HANS DERYK


Grâce et suspense

Le 10 février, jour du programme court chez les couples, la tension est déjà palpable. Le public retient son souffle à chaque saut. Le couple Salé-Pelletier réalise une bonne performance malgré une erreur, mais les Russes réalisent un sans-faute et raflent la première place.

Le lendemain, le suspense est à son comble au Delta Center. Premier sur la glace, le couple Berejnaïa-Sikharulidze se dirige vers une autre performance parfaite, mais rate in extremis un double axel, double boucle piquée. C’est le couple Salé-Pelletier qui, à son tour, réalise un sans-faute sur la musique du film Une histoire d’amour.

On assistait à une nouvelle version du film Love Story. On avait l’impression de revivre le film. Cette histoire d’amour, on la sentait sur la glace. […] C’est du délire : les fleurs, les toutous lancés sur la glace par centaines et, en plus, on voit cette scène absolument magnifique : David Pelletier qui embrasse la glace comme pour la remercier de ne pas être intervenue contre le couple. Tous les commentateurs s’accordaient à dire : "L’or est canadien."

Auteur
David Pelletier tient Jamie Salé dans ses bras.

Les patineurs canadiens Jamie Salé et David Pelletier, juste après l'annonce de leur pointage aux Jeux olympiques de Salt Lake City. Même s'ils avaient patiné sans faute, ils s'étaient classés 2e, derrière le couple russe. Quelques jours plus, ils recevront une médaille d'or.

Photo : Reuters / Rick Wilking

Le rêve devenu cauchemar

Au moment de dévoiler le pointage, la jubilation devient indignation : le couple Berejnaïa- Sikharulidze se voit attribuer l’or et le tandem Salé-Pelletier, l’argent. Dans les gradins, le public hue.

Dans les jours suivants, tous les regards se tournent vers la juge française Marie-Reine Le Goune, seule membre du jury à avoir pu faire pencher le vote en faveur des Russes.

On apprend plus tard que c’est non pas la Russie, mais le président de la Fédération française des sports de glace, Didier Gailhaguet, qui a fait pression sur elle. Ce dernier souhaitait qu’en échange d’un appui français aux Russes dans le patinage artistique en couple, des juges russes rendent la faveur à la France dans d’autres disciplines.

Au terme d’une enquête, une seconde médaille d’or est remise au couple Salé-Pelletier. Il s’agit d’une première dans l’histoire des Jeux olympiques.

Dans la foulée de cet incident, les règlements ont été changés dans l’attribution des pointages aux Jeux olympiques. Selon Robert Frosi, ces changements diminuent les possibilités de marchandage sportif, mais ils ne l’enrayent pas tout à fait.

Les équipes canadienne et russe montrent leur médaille d'or.

Les équipes canadienne et russe montrent leur médaille d'or.

Photo : La Presse canadienne / Lionel Cironneau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi