•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Savinien de Cyrano de Bergerac, l’auteur méconnu qui a inspiré Rostand

Aujourd'hui l'histoire

Avec Jacques Beauchamp

Du lundi au jeudi de 20 h à 20 h 30

Savinien de Cyrano de Bergerac, l’auteur méconnu qui a inspiré Rostand

Portrait de Savinien de Cyrano de Bergerac par le peintre du 17e siècle Zacharie Heince. Source : Wikipedia.

Portrait de Savinien de Cyrano de Bergerac par le peintre Zacharie Heince. Source : Wikipedia

Photo : Zacharie Heince via Bibliothèque en ligne Gallica (domaine public)

L'on ne sait s'il souffla vraiment des mots doux à sa bien-aimée par le truchement d'un bellâtre, mais le truculent homme de lettres et as duelliste décrit par Edmond Rostand dans la pièce Cyrano de Bergerac a réellement existé. Auteur doué, il a signé deux textes dramaturgiques dont Molière se serait fortement inspiré et deux romans pouvant être qualifiés de premiers ouvrages de science-fiction. Pascal Bastien, professeur d'histoire, explique à Jacques Beauchamp que le vrai Cyrano a été oublié au profit de personnages plus en vue de son siècle.

Il naît à Paris en 1619 d’un père roturier dont la carrière dans la fonction publique lui permet de s’acheter le fief de Bergerac, en campagne. Le jeune Savinien y vit sa jeunesse, entre la bibliothèque familiale bien garnie et les premiers rudiments de rhétorique dispensés par un prêtre des environs.

Gravure représentant l'auteur Savinien de Cyrano De Bergerac vers 1650.

Savinien de Cyrano De Bergerac vers 1650

Photo : Getty Images / Hulton Archive

La construction d’un mythe

En 1636, toutefois, son père doit vendre les terres. En théorie, la famille n’a dès lors plus accès au patronyme « de Bergerac », mais Savinien continue de le porter après son retour à Paris. Il étudie la rhétorique, la science et la philosophie, tout en se forgeant une réputation de trublion en écumant les tavernes, en se moquant de la bourgeoisie et en défiant les forces de l’ordre. Giordano Bruno, Vanini, Galilée et figures à l’index sont ses maîtres à penser.

En 1639, Savinien et son ami Henry Le Bret, également mis en scène par Rostand, s’engagent dans le régiment des gardes-françaises. Comme la pièce le raconte, le tandem participe bel et bien au siège d’Arras pendant la guerre de Trente Ans, en 1640, tout comme le baron de Neuvillette et le comte De Guiche, mais rien n’indique que ces personnages se soient effectivement croisés.

Dessin de 1687 illustrant Savinien de Cyrano de Bergerac en train de voler dans l'espace au moyen de fioles.

Dessin de 1687 illustrant Savinien de Cyrano de Bergerac en train de voler dans l'espace au moyen de fioles, comme dans ses romans.

Photo : Getty Images / Hulton Archive

Auteur accompli

Pour le théâtre, Cyrano de Bergerac a écrit Le pédant joué, une comédie jamais montée, et La mort d’Agrippine, une tragédie interdite après quelques représentations pour son discours libertin et athée.

Ses deux romans sont Histoire comique des États et Empires de la Lune et Histoire comique des États et Empires du Soleil, distribués sous forme manuscrite vers 1650 et publiés à titre posthume par Le Bret vers 1660. L’auteur y imagine des voyages dans l’espace et des discussions avec des extraterrestres au sujet des mœurs terriennes.

Dans les grands traités libertins du 17e siècle, on a toujours abordé […] Cyrano de Bergerac. Le problème, c’est qu’il est, dans son siècle, au théâtre, écrasé par Molière; comme écrivain, il disparaît derrière Guez de Balzac, et comme penseur critique, il est un peu coincé entre le doute de Descartes et le scepticisme de Spinoza. Est-ce que ça veut dire pour autant que dans cette situation d’entre-deux, c’est un auteur mineur? À mon avis, absolument pas, bien au contraire.

Pascal Bastien
Edmond Rostand en 1910.

Le dramaturge français Edmond Rostand a fait revivre Savinien de Cyrano de Bergerac en 1897 grâce à sa pièce Cyrano de Bergerac.

Photo : Getty Images / Henri Manuel

Passé recomposé

Savinien de Cyrano de Bergerac meurt en 1655 à 36 ans.

Au 19e siècle, le romantisme stimule l’appétit pour les œuvres du passé et on redécouvre l’auteur. Charles Nodier lui consacre une biographie dans les années 1830. Théophile Gauthier écrit à son sujet en 1844. Paul Lacroix édite ses deux romans vers 1840. Puis, en 1896, Edmond Rostand commence à écrire le texte qui le rendra célèbre.

En raison des cinq actes de la pièce et de sa forme en vers à une époque où l’on privilégie la prose, sans compter le relatif anonymat du sujet, l’entourage du dramaturge craint l’échec. Contre toute attente, le succès est immédiat.

Selon Pascal Bastien, la culture populaire s’est entichée de Savinien de Cyrano de Bergerac parce qu’il est le héros rêvé : téméraire, sophistiqué, à l’esprit aussi tranchant que son épée.

Albert Millaire dans la peau de Cyrano de Bergerac.

Albert Millaire dans la peau de Cyrano de Bergerac.

Photo : Radio-Canada / André Le Coz

Les tribunes de Radio-Canada.ca font peau neuve

Les tribunes de Radio-Canada.ca sont actuellement fermées pour permettre de grandes rénovations destinées à rendre votre expérience encore plus agréable.

Quelques points à retenir:

  • Vos nom d'usager et mot de passe demeurent inchangés
  • Les commentaires publiés ces derniers mois seront transférés graduellement
  • La modération des commentaires se fera selon les mêmes règles.
Nous croyons que ce changement rendra votre expérience sur Radio-Canada.ca encore plus intéressante et interactive.

À plus tard!

L'équipe de Radio-Canada.ca

Vous aimerez aussi