Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Animatrice - Au coeur du monde
Audio fil du mercredi 9 janvier 2019

Dernière consultation pour le Dr Paul Leblanc, après 53 ans de pratique

Publié le

Le docteur Paul Leblanc pose assis derrière son bureau.
Docteur Paul Leblanc ferme sa clinique médicale de Matapédia, ouverte en 1966.   Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

À 82 ans, le docteur Paul Leblanc a reçu son dernier patient, mercredi matin, à sa clinique de Matapédia, après une carrière médicale de 5 décennies.

Un texte d'Isabelle Larose

Au cours de sa longue carrière, M. Leblanc a suivi plus de 6500 patients et estime avoir offert plus de 300 000 consultations.

Je quitte le métier non fatigué, non blasé, non écœuré, avec la joie et la paix intérieure, et le sentiment du devoir accompli, a-t-il affirmé quelques secondes après avoir salué son dernier patient.

Le Dr Leblanc a commencé à pratiquer la médecine à Bonaventure, en 1965. C’est toutefois à Matapédia qu’il choisit d’ouvrir sa propre clinique, en février 1966.

À l'époque, la pratique de la médecine était tout à fait différente.

C'était rock n' roll! se remémore le Dr Leblanc. Il fallait tout faire! Avoir une pharmacie pour servir les clients, faire des visites à domicile, faire de l'hospitalisation, faire de l'anesthésie générale à l'hôpital, arracher des dents, faire de l'obstétrique

J'ai fait de la médecine pour traiter des patients, et non des maladies.

Paul Leblanc, médecin
Le Dr Leblanc pose dans son bureau.
En raison de sa longue carrière, Dr Leblanc a côtoyé des patients provenant de quatre générations différentes d'une même famille. Photo : Radio-Canada/Isabelle Larose

À 82 ans, le médecin faisait toujours des visites à domicile dans des résidences de personnes âgées en plus de tenir des cliniques mobiles chaque mois à Saint-Alexis-de-Matapédia, à Saint-François-d'Assise et à l'Ascension-de-Patapédia.

Il se déplaçait alors avec sa secrétaire et les dossiers, pour faciliter la vie à ses patients et éviter qu'ils prennent la route. Pourquoi se déplaçait-il? Parce que ça rend service, je l'ai fait toute ma vie! répond-il.

J'aimais servir les gens. À 65 ans, je n'ai jamais pensé prendre ma retraite.

Paul Leblanc, médecin

Le médecin qui célébrera sous peu son 83e anniversaire est dans une forme physique sans faille. Il attribue sa santé à l'exercice physique, à sa méditation quotidienne et au soutien de sa conjointe.

La retraite du Dr Leblanc signifie que quelque 900 patients doivent trouver un nouveau médecin.

Aucun docteur n'a signifié d'intérêt pour reprendre la clinique du Dr Leblanc.

Chargement en cours