Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Animatrice - Au coeur du monde
Audio fil du jeudi 1 novembre 2018

Développer le sentiment d’appartenance en enseignant La Matapédia

Publié le

Le SEREX d'Amqui.
Le SEREX d'Amqui.   Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Au cours des derniers mois, une quarantaine d'élèves de 5e année dans la Matapédia ont pu en apprendre davantage sur leur région. Le projet-pilote « J'enseigne La Matapédia » a pour objectif de développer un sentiment de fierté et d'appartenance chez les jeunes.

Un texte d’Élise Thivierge d’après les informations de Maude Rivard.

Dans le cadre de l’Écoterritoire habitée de la Matapédia, ce projet est inspiré d’une initiative semblable du Kamouraska. On s’est assis avec la Commission scolaire des Monts-et-Marées pour voir comment on pourrait développer des activités bien précises, explique le coordonnateur de l’Écoterritoire habité de La Matapédia, Stéphane Pineault.

[Les activités] permettent aux jeunes de prendre conscience de ce qui se passe sur leur territoire et en quoi ce qu’ils apprennent dans leur cursus scolaire, ça se vie au quotidien dans La Matapédia.

Stéphane Pineault, coordonnateur de l’Écoterritoire habité de La Matapédia

Les élèves avaient des présentations en classe et également des visites sur le terrain. Ils ont pu en apprendre davantage sur les énergies renouvelables et sur le bois en se rendant au Service de recherche et d'expertise en transformation des produits forestiers de l'Est-du-Québec, le SEREX, et à l’entreprise RPF.

Stéphane Pineault mentionne que d’autres initiatives pourraient être ajoutées pour les prochaines cohortes, notamment en lien avec l’histoire de La Matapédia.

Pour entendre le bilan de ce projet-pilote, écoutez l’entrevue avec le coordonnateur de l’Écoterritoire habité de La Matapédia, Stéphane Pineault.

Chargement en cours