Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Kim Bergeron
Audio fil du jeudi 5 septembre 2019

Plus de 700 000 $ pour protéger les espèces en péril de l'archipel

Publié le

Les Îles-de-la-Madeleine.
Les Îles-de-la-Madeleine   Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

L'organisme madelinot Attention FragÎle reçoit 740 000 $ d'Environnement et Changement climatique Canada pour un projet de protection des espèces en péril.

Cette somme, répartie sur quatre ans, permettra de mettre en place des activités et un plan en collaboration avec les principaux utilisateurs du territoire, comme les Clubs de VTT, les associations de chasseurs et des organismes touristiques.

L'organisme vise à protéger 11 espèces en péril, comme l'oiseau aquatique, le grèbe esclavon et le hibou des marais, de même que 36 autres espèces préoccupantes. Le projet de protection couvre 20 000 hectares.

L'objectif est de continuer de pratiquer les activités, mais dans le respect de l'environnement explique la directrice de l’organisme, Marie-Ève Giroux. On s’assure qu'on pratique ces activités-là, dans un milieu naturel fragile, on s’assure d’harmoniser l’usage et conserver le milieu.

Ensemble qu’on se donne différentes stratégies et mesures pour finalement arriver à pratiquer les différentes activités sur le territoire.

Marie-Ève Giroux, directrice, Attention FragÎle

Le montant offert pour le projet par Ottawa est très intéressant considère la directrice de l’organisme qui fait des efforts de sensibilisation et de conservations depuis 30 ans.

Ce qui est différent avec ce projet-là, c’est qu’au lieu d’avoir un financement qui est pour une espèce ou un habitat, un projet qui est ponctuel pour une année, là on a vraiment quelque chose qui est de plus grande envergure sur l’ensemble du territoire.

Elle espère que ces mesures permettront d’innover dans les façons de protéger l’environnement.

Un chargé de projet sera éventuellement embauché pour mener à bien le projet de protection des espèces en périls.

Chargement en cours