Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Kim Bergeron
Audio fil du lundi 26 août 2019

Expansion fulgurante pour Fruits de mer du Québec

Publié le

M. Côté et son comptoir de produits de la mer.
Le copropriétaire de Fruits de mer du Québec, Dary Côté, venu installer un comptoir à Matane   Photo : Radio-Canada / KIm Bergeron

L'entreprise gaspésienne Fruits de mer du Québec connaît une expansion fulgurante. Née l'an dernier dans la tête de deux Gaspésiens, l'idée d'offrir des produits de la mer québécois aux Québécois a fait boule de neige. Les congélateurs de l'entreprise font leur apparition dans plusieurs points de vente du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie.

C’est tellement une chose qu’on avait oubliée, de présenter des produits du Québec au Québec. Les gens sont contents. On voit que c’était attendu depuis longtemps.

Dary Côté, copropriétaire de Fruits de mer du Québec

La compagnie Sobey’s, qui exploite entre autres la bannière IGA, a approché les copropriétaires, Dary Côté de Grande-Vallée, et l’ancien maire de Cloridorme, Denis Fortin.

Sobey’s nous a contactés pour que nous installions des comptoirs dans toutes leurs épiceries qui ont l’espace nécessaire, si les propriétaires le veulent, bien entendu, explique Dary Côté.

Les produits offerts
Les produits offerts   Photo : page Facebook

Dans l’Est-du-Québec, après Montmagny, Rivière-du-Loup, Rimouski et Matane, l’expansion va continuer autour de la péninsule gaspésienne. L’entreprise vise l’installation de 200 comptoirs pour atteindre 350 à la fin de l’année.

Dary Côté se réjouit d’avoir une bonne collaboration avec les transformateurs. Au début, c’était plus difficile, rappelle-t-il,parce que nos achats étaient de faible volume, mais maintenant on travaille main dans la main. C’est plus intéressant pour eux.

Les transformateurs retirent une grande fierté de voir leurs produits vendus au Québec. Il y a même des quantités normalement destinées à l’exportation qu’ils ont décidé de garder pour nous autres!

Dary Côté, copropriétaire de Fruits de mer du Québec
Dany Côté et Denis Fortin en compagnie d'une cliente
Dary Côté et Denis Fortin en compagnie d'une cliente   Photo : page Facebook

À l’origine, les propriétaires avaient constaté que les produits de la mer québécois étaient presque invisibles dans les comptoirs du Québec.

MM. Fortin et Côté visaient initialement le marché montréalais. Ils y ont installé huit congélateurs, appelés tombeaux, où ils offraient poissons et fruits de mer congelés et plats cuisinés. Les fameux tombeaux se sont multipliés plus rapidement que prévu.

Un homme débarque un comptoir pour l'Installer à l'épicerie.
Appelés tombeaux, les comptoirs ont un habillage créé par un artisan gaspésien. Photo : Radio-Canada/KIm Bergeron

Selon Dary Côté, le commerce des deux Gaspésiens entraîne la création ou la consolidation de 75 emplois indirects, un nombre qui va devoir doubler bientôt. Les deux entrepreneurs retirent une grande fierté de ce qu'Ils ont créé.

Dary Côté mentionne que tout est gaspésien : la pêche, la transformation et l’habillage de bois des tombeaux qui est fait par un artisan. La planchette de bois vient aussi de Grande-Vallée, précise-t-il. Il n’y a que l’emballage, qui est fait dans une usine de Drummondville.

Un projet d’exportation est aussi dans les cartons, mais toute la transformation serait faite au Québec.

Chargement en cours