Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Animatrice - Au coeur du monde
Audio fil du mercredi 8 mai 2019

Algues : une visite en Corée du Sud et un nouveau projet pour Merinov

Publié le

Algues et chercheurs sur un bateau
Algues du centre de recherche Merinov   Photo : Merinov

Le chercheur industriel à Merinov, Éric Tamigneaux, s'est rendu en Corée du Sud la semaine dernière pour participer à l'International Seaweed Symposium.

Il a visité plusieurs entreprises et fermes aquacoles dans ce pays où l’algue occupe une grande importance sur les marchés. Ces visites lui ont permis d’en apprendre davantage sur les méthodes de culture, de récolte et de transformation.

Ce sont des baies énormes, couvertes de fermes de culture, on voit des fermes qui se juxtaposent et des cages d’élevage d’ormeaux avec des cultures d’algues jusqu’à l’horizon, raconte-t-il.

Les échelles auxquelles les cultures se font et la maîtrise de la transformation et la diversité des produits à base d’algues, c’est impressionnant!

Éric Tamigneaux, Merinov

Le marché du volume au Canada c’est le marché pour les feuilles de nori, pour les sushis, mais le défi demeure la culture à grande échelle, soutient le chercheur.

La façon dont ça se passe c’est que tout en cultivé en surface toute l’année. Ici, on a les glaces donc on ne peut rien laisser à la surface l’hiver. Il va falloir trouver des façons d’adapter chez nous.

Éric Tamigneaux, Merinov

Récupérer l’eau des viviers de homard

Un nouveau projet de Merinov verra le jour au cours des prochains mois. L’eau de viviers de homard de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine sera récupérée. Le projet consistera à utiliser l’algue nori et le cultiver dans des bassins en utilisant de l’eau des viviers de homard, chargée en azote. Comme l’algue est un excellent absorbeur d’azote, il lui sert de nutriment, on va se servir des algues, explique M. Tamigneaux.

Tous les détails dans l’entrevue avec Maude Rivard.

Chargement en cours