Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Kim Bergeron
Audio fil du mercredi 8 mai 2019

De la silice de Saint-Vianney pour Ciment McInnis

Publié le

Gisement de silice à Saint-Vianney
Gisement de silice à Saint-Vianney   Photo : Radio-Canada

Une nouvelle entreprise, Les Minéraux industriels du Québec, a mis la main sur les droits et les titres miniers de la carrière Langis, à Saint-Vianney. L'exploitation commencera aussitôt que le certificat d'autorisation du ministère de l'Environnement du Québec sera délivré, au cours des prochaines semaines.

Un texte d'Élise Thivierge avec les informations de Maude Rivard.

L'ancienne propriétaire de la carrière, la compagnie Les Métaux canadiens, a conclu cette transaction pour la somme de 2 500 000 $ pour concentrer ses efforts sur le développement de son usine de Baie-Comeau. En attendant, l’entreprise est sur le point de conclure un contrat avec Ciment McInnis, à Port-Daniel-Gascon.

[On] a testé l’année dernière avec un produit issu de la carrière. […] 5000 tonnes ont été livrées l’année dernière, raconte la directrice des opérations pour Les Minéraux industriels du Québec, Sophie Huygens.

Il y a plusieurs millions de tonnes de silice disponible qu’on va s’occuper d’exploiter et de valoriser le plus longtemps possible.

Sophie Huygens, Les Minéraux industriels du Québec

On a encore 25 000 tonnes à livrer et on espère signer un contrat bientôt, explique-t-elle. L’entreprise soutient que d’autres clients pourraient être intéressés à cette ressource également.

Valoriser le long terme et les emplois locaux

Après l’extraction de la silice, elle est envoyée en laboratoire à Québec, avant d’être ensuite livrée aux clients. Des emplois indirects seront donc créés en lien avec les opérations à la carrière et avec le transport.

Notre mission consistera à optimiser les ressources le plus longtemps possible en développant les débouchés commerciaux.

Sophie Huygens, Les Minéraux industriels du Québec

Mme Huygens rapporte que l’entreprise engagera des sous-traitants pour mener les opérations. Le potentiel se trouve dans le nombre d’emplois indirect, au sein des entreprises qui nous offriront leur service. Nous ferons appel autant que possible à des sous-traitants locaux gaspésiens, soutient-elle.

Les Minéraux industriels du Québec vient de la fusion de deux entreprises qui oeuvrent dans ce domaine, exploitent des carrières à teneur chimique et fabriquent des produits depuis plusieurs décennies.

Chargement en cours